école

École nationale supérieure Louis Lumière

ENS Louis Lumière

ENS Louis Lumière est une école d’excellence dans la formation aux métiers de l’image, de la vidéo et du son. Elle prépare des profils créatifs à des carrières dans la réalisation artistique en dispensant des enseignements qui allient la créativité et la technique. Voici ce qu'il faut savoir sur l'école, les formations proposées, le campus, les frais d'inscription et les conditions d'admission.

ENS Louis Lumière, une institution emblématique 

L’École Nationale Supérieure Louis Lumière ou ENS Louis Lumière, est un établissement public placé sous la tutelle du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche. Il prépare aux métiers du cinéma, de la photographie et du son en délivrant des masters dans chacune de ces spécialités. Les étudiants sont recrutés à partir du bac +2, par voie de concours. La formation dispensée est à la fois théorique, pratique, technique et artistique. Au fil du temps, l’école a ouvert ses enseignements à la formation professionnelle continue. Elle participe également à des projets de recherche. 

L’histoire de l’école Louis Lumière remonte à 1923. Dans le contexte de l’après Première Guerre mondiale, les conditions n’étaient pas favorables à la formation de jeunes professionnels. En effet, des réflexes d’autoprotection ont conduit à un repli de l’industrie du secteur photographique et cinématographique. La difficulté d’importer du matériel (États-Unis, Allemagne), a d’autant plus nui à la formation de professionnels compétents. Les artisans installés quant à eux, rechignaient à former des profils qu’ils considéraient comme des futurs concurrents. La nécessité de former une main d’œuvre qualifiée en créant une école pour pallier le manque d’enseignement technique, née ainsi dans ce contexte délicat. Plusieurs grands noms s’associent pour former « une société d’études en participation pour la création d’une école professionnelle de la photographie ». Parmi eux, figurent Paul Montel, messieurs H. Bauchet, Emile Boespflug, Louis-Philippe Clerc, Crumiere, de Geninville, Jules Demaria, Gabriel Félix, Emile Grieshaber, Paul Guillaume, Louis Lumière, Poulenc et Laurent Vizzavona, et Paul Montel. En créant cette société, ils poursuivent deux objectifs : mettre au point de façon pratique les études relatives à la création de cette école et constituer une société en charge de l’administration de l’école en question.

C’est finalement en 1927 que l’école de cinéma voit le jour sous le nom d’École technique de photographie et de cinématographie (ETPC). Elle s’installe dans un local mis à la disposition par la ville de Paris, précisément dans la rue Vaugirard. L’année d’après, l’école est officiellement reconnue par un décret de l’État. Elle a pour objectif de « former des praticiens possédant les connaissances techniques et professionnelles indispensables de nos jours pour exercer avec compétence les différentes professions de la photographie et de la cinématographie. »

La première association d’anciens élèves est créée en 1936. Un an plus tard, l’école de cinéma est intégrée dans l'Enseignement Technique. Elle devient alors l’École des Métiers de la ville de Paris. Après la Seconde Guerre mondiale, en 1947, l’école enrichit ses enseignements en intégrant une section électro-son. En 1962, le brevet professionnel délivré par l’école est abandonné au profit d’un Brevet de Technicien Supérieur (BTS). L’école évolue également en devenant le Lycée Technique d'État de Photographie et de Cinématographie (LTEPC). À partir de 1965 et de manière progressive, le lycée Vaugirard prend le nom de Lycée Louis Lumière. Dans les années 1970, le Lycée technique s’enrichit d’un Centre de Formation Continue et de Promotion Sociale, et la formation continue prend de plus en plus de place dans les enseignements de l’école. Cette décennie marque aussi le déménagement de la rue Vaugirard et l’abandon de ses locaux devenus vétustes. L’école de cinéma s’implante alors dans quatre lieux :
- la rue Rollin (enseignement général, esthétique de l'image, laboratoires de photographie noir et blanc, sensitométrie, électro-son, électronique) ;
- la rue Lhomond (studios de prise de vue cinéma, salles de montage, prise de son cinéma) ;
- la rue de Châtillon (laboratoires d'optique et de prise de vue scientifique, studio de prise de vue photo) ;
- l’ENNA d'Antony (laboratoires et studios de prise de vue de photographie en couleurs).

L’école déménage finalement à Noisy-le-Grand (93) en 1989. Deux ans plus tard, elle adopte le nom d’École Nationale Supérieure. À partir de 2010, elle délivre des formations conférant le grade de master (trois années d’études – recrutement à partir de bac +2). En 2012, l’ENS Louis Lumière s’installe à la Cité du Cinéma, à Saint-Denis (93). L’année suivante, l’école ouvre une classe « Égalité des chances » pour aider à la préparation de son concours d’entrée. Et en 2014, elle s’associe à l’Université Paris Lumières (UPL). L’équipe pédagogique se compose d’enseignants-chercheurs permanents et d’intervenants professionnels en exercice.

Les formations proposées à l’ENS Louis Lumière

Master cinéma

L’école Louis Lumière propose un master Cinéma qui prépare aux métiers de l’image. Les étudiants acquièrent de solides connaissances en rapport avec l’ensemble du processus filmique, à savoir le scénario, la réalisation et le montage. Cette formation d’excellence est construite autour du métier de directeur de la photographie. Cela étant dit, en tant que formation complète, elle prépare également aux métiers connexes à la prise de vue : assistants-opérateurs, DIT sur les plateaux de tournage, étalonneurs, color-scientist et autres métiers de la postproduction des images.

L’écriture et la mise en scène ne sont pas négligées. L’école de cinéma prend également en compte la fabrication d’images animées pour permettre aux futurs diplômés de s’adapter aux évolutions techniques du secteur. À l’issue de la formation, ils sont aptes à réaliser des longs-métrages de cinéma, des fictions et des documentaires, des séries télévisuelles, mais aussi des clips musicaux, des publicités, des films institutionnels ou toute autre production audiovisuelle. D’ailleurs, les diplômés de l’ENS Louis Lumière sont très appréciés en production, en tournage ou en postproduction.

Master photographie

L’ENS Louis Lumière propose un master photographie. Il s’adresse à des profils créatifs et prépare à de nombreux métiers artistiques et techniques en lien avec la photographie.  Ce master forme précisément des professionnels polyvalents dans les domaines de la prise de vue (photographique et vidéo), du traitement d’image (postproduction, image calculée, etc.), de la gestion des systèmes (maîtrise de la qualité, organisation et gestion des flux, etc.), du pilotage de projet ainsi que du support technique ou commercial.

Master son

L’ENS Louis Lumière propose l’unique formation en France qui se positionne sur l’ensemble des métiers techniques du son dans divers secteurs : image (cinéma, télévision), musique, spectacle vivant, radio, et même jeu vidéo. Le cursus est conçu pour former des profils qui se distinguent par une grande capacité d’adaptabilité aux évolutions techniques, ce qui en fait des professionnels très appréciés dans le secteur.

Le campus de l’ENS Louis Lumière

Depuis 2012, le campus de l’ENS Louis Lumière a pris ses quartiers dans la Cité du Cinéma à Saint-Denis (93). Il s’étend sur une surface de 7 000 m² entièrement équipés et adaptés à la pédagogie du cinéma, de la photographie et du son :

- studios-cinéma : deux plateaux de tournage de 230 m² (matériels professionnels d’éclairage, machinerie, fonds verts d’incrustation, caméras cinéma numériques et 35 mm, etc.) ;

- postproduction image : salles de montage virtuel, une station d’étalonnage, une station de masterisation, etc. ;

- musique et postproduction son : un studio d'enregistrement et de mixage musique, un studio de radio, du matériel (enregistreurs mobiles numériques, mixettes, microphones, etc.), six salles équipées en double poste Protools et Pyramix, un auditorium de mixage cinéma ;

- studios photo : un plateau de prise de vue modulable en deux parties, un autre plateau modulable en quatre espaces, du matériel d'éclairage et de prise de vue professionnel ;

- laboratoires photo : 20 stations de travail informatiques, des laboratoires numériques et argentiques, des équipements professionnels (traceurs, scanners, imprimantes multiformats, etc.) ;

- pôle physique de l’image et du son (vocation transversale) : quatre laboratoires équipés de différents instruments de mesure (photographie, cinéma et son), un laboratoire d’optique, un laboratoire de sensitométrie, un laboratoire d'électronique et d'audiofréquence, un laboratoire de mesure du signal vidéo ;

- une salle de projection : 120 places, projection en cinéma numérique 4 K et projection 3D ;

- un CDI : 4 500 ouvrages de référence et 30 abonnements en cours.

Les modalités d’admission à l’ENS Louis Lumière

Il existe une seule modalité d’admission à l’école Louis Lumière, c’est la voie du concours. Il s’agit d’un concours unique et commun aux candidatures nationales et internationales. L’inscription est soumise à certaines conditions :
- Être âgé de moins de 27 ans au 1er janvier de l'année du concours ; 
- Justifier de l’obtention du baccalauréat ;
- Avoir validé deux années d’études supérieures (bac +2) dans la formation souhaitée.

L’ENS Louis Lumière accueille une grande diversité de profils et donc il n’y a pas de parcours privilégié pour s’inscrire. Néanmoins, l’école recommande d’acquérir des notions solides dans le média visé (cinéma, photographie ou son), de consolider ses connaissances scientifiques et sa culture personnelle, d’être au fait de l’actualité et de développer une pratique dans le domaine souhaité. En outre, les candidats peuvent consulter attentivement le programme du concours de l’année passée pour se préparer au mieux. 

Il faut savoir que les épreuves du concours laissent une large place au travail personnel et à l’initiative des candidats. Pour plus de renseignements, il est recommandé d’assister aux journées « Portes ouvertes » organisées chaque année. À cette occasion, des conférences portant sur la scolarité et le concours, sont tenues. 

Les frais de scolarité pour intégrer l’ENS Louis Lumière

En tant qu’établissement public sous la tutelle du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, la scolarité est gratuite pour les étudiants.

Nos campus

Saint-Denis

École nationale supérieure Louis Lumière - Saint-Denis

Intéressé par École nationale supérieure Louis Lumière ?

Notre actu

licence Arts du spectacle
Guide formation

La licence Arts du spectacle

Tu t’intéresses au monde de la culture, à la danse, au théâtre ou encore au spectacle vivant de manière générale ? Sache qu’il existe une

Lire plus >

Vous souhaitez être référencé sur Etudes Tech ?