Actus

Médias : Classement des écoles de journalisme

Sommaire

Sommaire

En remplissant ce formulaire, j’accepte de recevoir la newsletter d’EtudesTech et je comprends que je peux me désabonner facilement à tout moment.

TAGS
Classement média journalisme

Alors que la radio fête son centenaire, les médias français sont toujours aussi écoutés, regardés et lus. La pandémie de la covid-19 nous a d’ailleurs rappelé leur importance et leur rôle sociétal. En France, une trentaine de formations existent pour se former à ces métiers si particuliers. Nous te proposons un classement des écoles de journalisme selon l’insertion de leurs alumni dans les plus grands médias français. 

Classement GénéralEcoleScoreNombre d'alumniClassement AbsoluPart relativeClassement Relatif 
1ESJ Lille81967122%6
2CFJ Paris74892221%7
3IPJ Paris Dauphine70531431%4
4CUEJ Strasbourg61392730%5
5EJT542041232%3
6EJDG54731737%1
7IJBA Bordeaux51861534%2
8IEJ39388814%9
9Sciences Po Paris3769731%21
10ESJ36426610%10
11EDJ Nice342161116%8
12IFP3237599%11
13CELSA2743353%17
14EJCAM20202137%14
15ISCPA19246104%16
16HEJ Montpellier1319209%12
17ISFJ1240187%13
18EFJ1133197%15
19IUT Lannion9118142%19
20IICP775162%20
21EMI514213%18

La presse, un domaine secteur qui s’est digitalisé

Le secteur des médias est très riche en France. On compte des dizaines de médias sous différentes formes : presse papier, télévision, radio, web. Ce dernier a le vent en poupe depuis plusieurs années.

Les groupes historiques y ont adapté leur offre. Elles proposent généralement du contenu gratuit en ligne ainsi qu’une version premium qui permet d’accéder à l’intégralité du contenu. Des applications proposent également des accès à différents titres. Ces applications, comme Cafeyn, permettent de centraliser la consommation d’actualité !

Médias : un secteur très varié

Le secteur est très attractif et de nombreux étudiants suivent une formation pour intégrer les groupes médias parmi les plus prestigieux. Parmi les grands groupes, on retrouve bien sûr les chaînes de la TNT. Ces dernières sont généralement dirigées par des groupes qui en possèdent plusieurs.

On retrouve par exemple le Groupe TF1 (TF1, TFX, LCI, TMC), France Télévision (France 2, France 3, France Ô, France Info), le Groupe Canal+ (Canal+, C8) ou le groupe NextRadioTV (BFMTV, RMC Sport, RMC Découverte).

On retrouve également les grandes radios nationales. Qui, d’ailleurs, parfois appartiennent aux mêmes groupes. Parmi elles, on peut citer RTL (Groupe RTL) ou NRJ (Groupe N). Certaines chaînes de télévision et fréquences de radio sont cependant indépendantes (Skyrock, Arte).

Enfin, on retrouve la presse écrite, papier et web. Les deux formats sont utilisés par la plupart des grands titres nationaux (Les Echos, Le Monde, etc.). Cependant, certains ne sont disponibles qu’en ligne (Médiapart, Zonebourse, Brut.).

Classement des écoles de journalisme : notre méthodologie

Nous avons conçu un classement pour rendre compte de l’insertion dans les grands médias français. Nous avons comparé les 21 formations en journalisme qui sont présentes sur LinkedIn.

Parmi les grands médias, nous avons sélectionné les principales chaînes nationales (TNT, Canal+, BeIN Sport), les radios nationales ainsi que les principaux titres de la presse écrite nationale et régionale.

Aussi, nous avons analysé le cursus des collaborateurs présents chez les sites d’informations (Brut., Médiapart, etc.) ainsi qu’au sein de l’AFP. En tout, ce sont plus de 60 entreprises qui ont été prises en compte dans notre classement.

Nous avons d’abord observé le nombre de personnes qui indiquent travailler actuellement dans chacun des médias sur le réseau social professionnel, qu’elles soient en CDI, en stage ou en alternance. Nous avons également pris en compte les groupes qui chapeautent ces médias. Ce chiffre a été mis en regard avec le nombre d’alumni et d’étudiants de chaque école présents sur ledit réseau social.

Deux classements ont ensuite été réalisés. Le premier, en valeur absolue, indique le nombre de collaborateurs qui précisent sur leur profil travailler dans les médias français. Ensuite, nous avons réalisé un second classement en valeur relative, qui met en regard le nombre de collaborateurs d’une école au sein d’un média français et le nombre d’alumni présents sur LinkedIn.

De la performance à chacun de ces secteurs, les écoles ont obtenu une note comprise entre 0 et 100. C’est cette note qui nous permet d’obtenir le classement final des écoles de journalisme dans les médias français.

Analyse du classement des écoles de journalisme

Suite à ce classement, certaines écoles ressortent nettement par la capacité de leurs alumni à s’intégrer dans les plus grands médias français. C’est notamment le cas de l’ESJ de Lille qui termine en tête de notre classement avec 81 points. Suivent l’ESJ de Lille (74 points) et l’IPJ de Paris Dauphine (70 points).

On constate un petit écart avec les autres écoles. Le top 5 est complété par le CUEJ de Strasbourg (61 points) et l’EJT (54 points). Suivent ensuite l’EJDG, l’IJBA, l’IEJ, Sciences Po Paris et l’ESJ.

Ainsi, aucune école ne compte plus d’alumni au sein des médias français que l’ESJ de Lille Paris (967 alumni). Si la deuxième école, le CFJ de Paris compte 892 alumni, il est à noter que l’écart se creuse très vite. Les deux écoles suivantes, Sciences Po Paris et l’IPJ Paris Dauphine ne comptent que 697 et 531 alumni au sein des médias.

Ces performances sont nuancées par la part relative des alumni qui intègrent ces médias. Ainsi, Sciences Po Paris, qui forment des profils variés, ne compte qu’un pourcent de ses alumni dans ces médias. C’est ce qui explique sa neuvième place au classement général malgré sa place sur le podium en nombre absolu.

Derrière l’EJDG (37% de ses alumni dans les grands médias français !), on retrouve l’IJBA Bordeaux (34%, 6e au classement général), l’EJT (32%, 5e au classement général) et le CUEJ de Strasbourg (30%, 4e au classement général).

Des spécialisations assez claires

Nous avons établi une classification des différents médias parmi cinq catégories : Radio & TV, Presse écrite nationale, Presse écrite régionale, AFP et Média Web. Nous n’avons pas distingué la Radio et la TV car plusieurs groupes sont présents sur les deux canaux. Il nous est donc impossible de distinguer les collaborateurs qui participent à l’un ou à l’autre !

Cela permet tout de même de tirer des premières conclusions. On remarque déjà que l’ESJ Lille peut compter sur la presse régionale pour sécuriser sa première place. Cela est notamment dû à un nombre important de collaborateurs au sein de La Voix du Nord, édité à Lille. Parmi les 103 collaborateurs travaillant pour le quotidien régional, 74 ont suivi leur formation à l’ESJ Lille !

De façon plus générale, les écoles provinciales sont très bien représentées au sein de cette presse régionale. Si on calcule un score sur 100 tenant compte de la présence absolue et relative de ces écoles dans la presse régionale, le podium est composé donc de l’ESJ Lille suivie de l’EJDG (Grenoble) et l’EJT (Toulouse).  On voit également que l’AFP recrute uniquement dans les meilleures écoles. Parmi les 364 collaborateurs de l’AFP diplômés d’une école de journalisme, 99% viennent uniquement de 8 écoles différentes. Parmi ces écoles, on retrouve l’ESJ Lille (1er de notre classement), CFJ Paris (2e), Paris Dauphine (3e), le CUEJ Strasbourg (4e), l’EJT (5e), l’IJBA Bordeaux (7e) et Sciences Po Paris (9e). CELSA (13e), qui compte 28 collaborateurs au sein de l’AFP, fait figure d’exception.