Actus

Le salaire d’un graphiste en 2022

Sommaire

Sommaire

En remplissant ce formulaire, j’accepte de recevoir la newsletter d’EtudesTech et je comprends que je peux me désabonner facilement à tout moment.

TAGS
salaire graphiste

Le graphiste multimédia peut être comparé à un dessinateur. Cette profession est sûrement faite pour toi si tu te sens l’âme d’un artiste et que tu es doué en informatique. Être graphiste demande des aptitudes créatives et artistiques, en plus de compétences spécialisées, par exemple en typographie, en illustration, en composition graphique ou encore en communication visuelle. Concrètement, son rôle est de créer l’identité visuelle d’une marque. La profession englobe la plupart des domaines de la communication visuelle, de l’art graphique et du design, mais aussi du packaging et de la publicité. Études Créatives te dit tout sur le métier de graphiste, des missions au salaire en passant par la formation.

En quoi consiste le travail d’un graphiste ?

Le travail du graphiste est un parfait mélange entre celui du maquettiste et celui du dessinateur. Sa mission consiste à créer des visuels, des animations ou des graphiques à destination de divers supports multimédias. Pour réaliser ses tâches, il utilise des outils de programmation et des logiciels spécifiques comme Photoshop ou InDesign, de la suite Adobe. Pourtant, l’aspect créatif n’est qu’une partie de la profession de graphiste. En effet, il surveille aussi l’avancée du travail effectué afin de mesurer les retombées de sa propre création. En plus de ça, il doit réaliser une veille technologique régulière afin de se tenir au courant des dernières nouveautés et de pouvoir s’adapter aux nouvelles contraintes de son métier. Cette veille lui permet d’aider son entreprise à rivaliser avec la concurrence.

Concernant les missions, la profession de graphiste présente de nombreuses spécialités comme le graphisme multimédia, l’animation 2D/3D, l’infographie, ou encore le graphisme motion. Qu’il travaille dans une agence de publicité ou au sein d’un service de communication, il va toujours commencer par définir une charte graphique pour son client. Il peut, grâce à elle, réaliser des logos, des affiches, des emballages ou des sites web pour le domaine de la publicité, de la presse, de l’édition, de la communication ou encore le design. Avec de l’expérience et une solide formation en arts et en techniques de pointe, le graphiste multimédia peut prétendre à une évolution de carrière vers le poste de chef de projet ou de directeur artistique.

Qualités et compétences du graphiste

Tu l’as compris, la profession de graphiste est pleine de ressources et de missions variées. C’est pour cela qu’il est important de posséder certaines compétences techniques et autres soft skills. Avant tout, celui qui exerce le métier de graphiste doit maîtriser parfaitement les outils de programmation et les logiciels de graphisme. Créatif dans l’âme, il doit savoir communiquer ses idées, mais aussi faire preuve de curiosité. De plus, pour gérer l’aspect logistique, il doit être méthodique, organisé ainsi qu’être capable de travailler dans l’urgence et de s’adapter aux imprévus.

Les avantages et inconvénients de ce métier

Le graphisme est un secteur d’activité bien rémunéré. Devenir graphiste permet d’avoir un grand panel de possibilités de carrière ainsi que de nombreux avantages. L’un des plus principaux est la sécurité de l’emploi qui accompagne cette profession. Les graphistes qui ne sont pas freelances travaillent généralement avec un salaire mensuel fixe et ne sont que peu affectés par les problématiques économiques au sein de leur entreprise. Les graphistes sont présents dans un grand nombre de domaines : la publicité, l’édition, la télévision ou même les relations publiques. De manière générale, ils travaillent en équipe pour créer des supports de communication spécifiques, comme des affiches, des emballages, des brochures, des magazines ou des sites Web.

La conception graphique présente tout de même certaines contraintes. En effet, la profession est particulièrement compétitive, notamment à cause de l’aspect créatif qui attire les jeunes professionnels. La concurrence est rude pour obtenir un poste en tant que graphiste. L’un des principaux inconvénients de cette profession est qu’elle n’est pas réglementée par la loi. Toutefois, en étant titulaire d’un diplôme en graphisme, il est beaucoup plus facile de décrocher un emploi.

Quel est le salaire d’un graphiste en 2022 ?

Comme dans beaucoup de professions et de domaines créatifs, la rémunération d’un graphiste est variable selon la taille de l’entreprise, son expérience professionnelle ou encore sa spécialisation. Ainsi, le salaire ne sera pas le même en travaillant dans une grande entreprise ou dans une petite agence de communication. À noter que, plus un graphiste junior en CDI fera preuve de créativité, plus il pourra se spécialiser, se démarquer et espérer toucher un salaire plus important.

En France, un graphiste gagne entre 1 103 € bruts et 7 415 € bruts par mois. En 2021, le salaire annuel moyen s’élevait à 28 466 € bruts. En étudiant la question de plus près, on constate que le graphiste junior (moins de 2 ans d’expérience) est rémunéré 1 200 € par mois. En milieu de carrière (avec une expérience de 4 à 9 ans), il perçoit un salaire moyen de 1 500 €. Quant au graphiste senior gagne 1 960 € bruts par mois. En fin de carrière, un graphiste avec plus de 20 ans d’expérience peut espérer toucher un salaire de 2 100 €. Certains graphistes choisissent aussi d’exercer en freelance, c’est-à-dire en étant leur propre patron. Une étude menée par KobOne a montré que 52,5 % d’entre eux ont touché moins de 1500 € nets par mois l’an dernier. Ce chiffre assez bas s’explique en grande partie par le montant des charges qui est, lui, assez élevé. Cela dit, la moyenne de rémunération des freelances est de 1 660 € bruts par mois.

Quelles études faire pour devenir graphiste ?

Souvent, le niveau d’études attendu pour être graphiste va du bac +2 au bac+5. Après avoir obtenu un bac arts appliqués, un bac scientifique ou technologique (informatique), tu devras donc au minimum décrocher un diplôme de niveau bac+2. Plusieurs possibilités s’offrent alors à toi, selon tes préférences. De manière générale, les entreprises recherchent des diplômés d’écoles d’art appliqués ou des titulaires de BTS ou de BUT en informatique qui ont suivi une formation complémentaire en design graphique.

Les formations de niveau bac+2

Pour une formation bac +2 en deux ans, tu peux te former grâce à :
– un BTS design graphique option communication et médias numériques ;
– un BTS ERPC – études et réalisation d’un projet de communication.

Les formations de niveau bac+3

Tu peux aussi préparer plusieurs diplômes avec différentes options ou spécialisations de niveau bac+3, à savoir :
– DN Made – diplôme national des métiers d’art et du design ;
– Bachelor Graphiste Designer, communication visuelle, création digitale ou designer graphique et multimédia ;
– DNA – Diplôme national d’art options communication, design, Graphiste motion designer à l’école des Gobelins, Infographiste jeu vidéo ;
– Licence professionnelle communication multimédia (C2M) ;
– Licence professionnelle métiers du design. Différents parcours possibles : activités et techniques de communication, conception graphique multimédia ;
– Licence professionnelle métiers de la communication : chargé de communication. Différents parcours : stratégies et supports de communication (Université Le Havre Normandie) ;
– Diplôme Ina motion designer ;
– Licence graphiste multimédia ;
– Licence professionnelle métiers du numérique : conception, rédaction et réalisation web.

Les formations de niveau bac+5

Il existe sinon de multiples possibilités, publiques ou privées, et notamment des masters parmi lesquels :
– Master infographie et multimédia ;
– Master d’école spécialisée, design graphique et multimédia ;
– Master design graphique et numérique ;
– Master arts appliqués : couleur, image, design ;
– Master d’école spécialisée en arts graphiques spécialité communication visuelle ;
– Diplôme supérieur d’arts appliqués design et création numérique.

Les options dans des établissements d’enseignement supérieur

Comme dit plus haut, tu peux réaliser un cursus dans plusieurs écoles privées en France, pour te former au métier de graphiste. À noter que les formations en école peuvent être plus chères :
– EMC – École supérieure des métiers de l’image, du son et du web ;
– ESTEI Bordeaux ;
– École des arts décoratifs ;
– IAE Lyon, École universitaire de management ;
– Université de Reims Champagne-Ardenne ;
– École supérieure d’art et de design de Reims ;
– Université Toulouse – Jean-Jaurès ;
– École Estienne ;
– École supérieure d’arts graphiques Penninghen.

Il existe aussi le CQP concepteur réalisateur graphiste qui est une formation proposée en contrat de professionnalisation. Peu importe la formation à laquelle tu veux accéder, il est important de bien te renseigner sur les différentes options qui s’offrent à toi pour choisir celle qui te conviendra le mieux.

Lire aussi : L’interview d’un web designer, diplômé de la Web School Factory