Actus

« Être web designer, c’est avant tout accepter la vision de n’importe quelle personne », Vincent Michard, diplômé de la Web School Factory

Sommaire

Sommaire

En remplissant ce formulaire, j’accepte de recevoir la newsletter d’EtudesTech et je comprends que je peux me désabonner facilement à tout moment.

TAGS
Témoignage Vincent Web Designer - Web School Factory

« Le plus important pour exercer le métier de web designer est de savoir accepter la vision des autres tout en ayant cette dimension UX (expérience utilisateur). » Si le webdesign te passionne et que tu souhaites en faire ton métier, découvre sans plus attendre le témoignage de Vincent, jeune diplômé de la Web School Factory et aujourd’hui web designer chez Inigo Factory, la maison-mère de Wiloki, une application d’aide aux devoirs qui édite le jeu vidéo éducatif Adibou. Vie étudiante, avantages de l’école, premier pas dans le monde professionnel en tant que web designer, rôle sur le jeu Adibou, Vincent te donne tous ses meilleurs pour te former au web design.

Portrait de Vincent, diplômé de la Web School Factory 

Peux-tu te présenter ? 

Je m’appelle Vincent Michard, j’ai 24 ans. Je suis web designer graphiste dans la société Wiloki du groupe Inigo Factory. Actuellement, je travaille sur la nouvelle version du jeu vidéo ludo-éducatif Adibou en tant qu’auteur et créateur d’exercices. 

Quel est ton parcours professionnel ? 

Après l’obtention de mon baccalauréat, j’ai intégré l’école de management du numérique Web School Factory. La première année d’études est un tronc commun afin de découvrir toutes les spécialités proposées dans cette école. La spécialisation se fait à partir de la deuxième année. Parmi les trois cursus proposés (webdesign, tech et webmarketing), j’ai fait le choix de me spécialiser dans le web design. À la Web School Factory, les cours sont très orientés projet, ce qui permet de renforcer son esprit d’équipe et se mettre dans des conditions réelles, comme en entreprise. 

As-tu suivi cette formation en alternance ? 

Effectivement, j’ai réalisé ma dernière année d’études en alternance dans le groupe financier franco-allemand Oddo BHF. Tout se passait très bien, même si la finance n’est pas mon domaine de prédilection. 

Vincent et ses premiers pas en tant que web designer 

Peux-tu nous parler de ton quotidien en tant que web designer ? 

Cela fait maintenant six mois que j’ai intégré le groupe Inigo Factory, la maison-mère de Wiloki, l’application d’aide aux devoirs qui détient le jeu vidéo Adibou. Je travaille en tant qu’auteur et créateur d’exercices. Je m’occupe de l’organisation visuelle des exercices qui sont soigneusement créés et sélectionnés par une équipe d’enseignants. Chaque jour, j’échange énormément avec les différents services qui travaillent sur le projet. Ces interactions permettent de déterminer les objectifs et les priorités de la semaine. 

Selon le cahier des charges défini, je vais déposer les éléments visuels permettant de rendre un exercice plus ludique. Pour cela, j’utilise la base de données du jeu vidéo afin de mettre en scène le personnage principal, Adibou, déplacer des objets et bien d’autres choses encore. Le challenge ici est d’adapter les exercices et leurs visuels pour un enfant. Un exercice peut nous (adulte) paraître très compréhensible, mais pour un enfant de 5 ans, il peut en être tout autre. Si un exercice est trop chargé, trop complexe ou est trop similaire à un autre mini-jeu, j’apporte les modifications nécessaires pour remédier à cela. 

La majorité de mon temps, je travaille sur l’outil de développement interne de l’entreprise. Sinon, j’utilise énormément la suite Adobe (Photoshop, Illustrator et InDesign) pour mener à bien mes missions. 

Comment organises-tu ton travail avec les équipes sur le projet ? 

Nous sommes deux web designers sur le jeu Adibou. Nous ne sommes pas rattachés à des missions en particulier. Nous nous occupons des exercices qui nous sont assignés en fonction des priorités et nous travaillons chacun de notre côté afin d’avancer un maximum sur les projets. Nous restons constamment en contact si l’un a besoin de l’autre. 

Quelles sont les connaissances et compétences à avoir pour exercer ce métier ? 

Avoir l’esprit d’équipe est une qualité primordiale pour travailler en tant que web designer. Selon moi, être web designer, c’est avant tout accepter la vision de n’importe quelle personne, interne ou externe d’un projet. L’objectif étant d’avoir le plus d’informations possible pour créer quelque chose d’optimal. Le plus important pour exercer ce métier est de savoir accepter la vision des autres tout en ayant cette vision UX (expérience utilisateur). 

Un conseil à donner en tant que web designer junior ?

Il faut absolument être curieux, ne pas avoir peur de redécouvrir le monde. Savoir s’intéresser à n’importe quel petit détail, comprendre comment a été créé tel logo, etc., cette envie de découvrir est, selon moi, ce qui fait un bon web designer. 

Adibou, c’est quoi pour celles et ceux qui ne connaissent pas ? 

Adibou est un pilier des jeux ludo-éducatifs en France. Il s’adresse aux enfants âgés entre 4 et 7 ans et a pour objectif de favoriser l’éveil chez les enfants. Grâce à des mini-jeux ludiques, les enfants travaillent l’interaction, les couleurs, le français ou encore les mathématiques, tout cela dans un décor coloré et amusant. Nous avons déjà fait appel à des enfants pour tester les nouvelles versions du jeu, même si cela reste très rare.  

La Web School Factory, une école du numérique qui évolue avec son temps

Pourquoi avoir choisi d’intégrer la Web School Factory plutôt qu’une autre école ? 

Mon cas est très personnel, mais il peut peut-être aider quelques jeunes lecteurs. Après le baccalauréat, je ne savais pas vraiment vers quel domaine d’études me tourner exactement même si je savais que les métiers du web m’intéressaient dans les grandes lignes. Ce qui m’a séduit à la Web School Factory, c’est cette opportunité de découvrir tous les domaines que regroupe le numérique. L’environnement et les valeurs de l’école m’ont également conquis. 

La promesse de la Web School Factory est de délivrer toutes les connaissances et compétences pour ensuite avoir le choix une fois sur le marché de l’emploi. Et c’est exactement ce qui s’est passé dans mon cas. Beaucoup de portes se sont ouvertes à moi. La Web School Factory offre une très grande liberté dans son orientation professionnelle par rapport à d’autres établissements assez spécialisés. 

Conseilles-tu les jeunes qui nous lisent à se tourner vers cette école ?

Oui ! Choisir la Web School Factory, c’est choisir une école qui évolue avec nous dans le temps. Car, comme le web, le numérique évolue constamment et il est primordial de suivre les tendances pour répondre aux besoins du marché. La Web School Factory adapte tous ses cours en fonction de ce qu’il se passe. Et dès les épreuves d’admission, nous sommes dans le grand bain ! 

Lire aussi : Comment intégrer la Web School Factory ? 


Il ne faut pas avoir peur des “petites écoles”. La Web School Factory est une école assez jeune comparé à d’autres monuments de l’enseignement supérieur. Toutefois, elle a su se faire un nom rapidement, car elle apporte une vision pédagogique différente, très centrée sur les étudiants. 

Décryptage

Tuto dessin pour devenir pro !

Maîtriser le dessin est un réel plus pour développer ton imagination, pouvoir concevoir des prototypes. Être un bon dessinateur ouvre des perspectives d’emploi intéressantes que

Lire plus >