Actus

Tout savoir sur le master Journalisme

Sommaire

Sommaire

En remplissant ce formulaire, j’accepte de recevoir la newsletter d’EtudesTech et je comprends que je peux me désabonner facilement à tout moment.

TAGS
journalisme

L’univers du journalisme attise ta curiosité et tu souhaites en savoir plus sur les formations disponibles après un bac+3 ? Pas de panique, Études Créatives est à tes côtés pour essayer de te donner le maximum d’informations afin que tu puisses faire le meilleur choix dans ta poursuite d’études. Voici le guide complet pour trouver le master journalisme qui te correspond.

En quoi consiste le master journalisme ?

Diplôme national de niveau bac+5, le master journalisme s’effectue en quatre semestres après une licence (bac+3), en général réalisée dans le même domaine d’études. Il est également possible d’y entrer après trois années d’études dans un autre domaine, souvent à condition de suivre une année de remise à niveau. L’entrée en master journalisme est plus ou moins sélective en fonction des établissements, mais dans la plupart des cas, une évaluation de tes compétences et plusieurs entretiens seront nécessaires à déterminer ton intégration. Il s’agit de processus de sélection qui peuvent être assez exigents et nous te conseillons de bien les préparer.

La formation comprend des enseignements aussi bien théoriques que pratiques. Des stages te permettront d’appliquer toutes les notions et techniques apprises lors de tes cours directement dans un milieu professionnel. L’apprentissage, quand il est disponible au sein du master, est recommandé. Une fois ton diplôme national de master en poche, tu peux t’insérer directement sur le marché de l’emploi ou bien choisir de poursuivre des études en doctorat (bac + 8). 

Quels établissements choisir pour faire un master journalisme ?

Avant tout, il est important de préciser que toutes les écoles de journalisme ne délivrent pas toute le même diplôme. Expliquons-nous : en France, il existe 12 écoles de journalisme reconnues par la CNPEJ (Commission Paritaire Nationale de l’Emploi des journalistes) qui proposent un master journalisme ou équivalent. Parmi elles, des établissements universitaires publics, qui ne demandent généralement pas de frais de scolarité, mais aussi des organismes privés qui demandent des frais de scolarité.

Les écoles proposant un master journalisme reconnu par la profession 

Le CELSA 

Le Centre d’Études Littéraires et Scientifiques Appliquées à Neuilly-sur-Seine est un établissement universitaire public qui propose plusieurs masters : 

  • Master Professionnel Information et Communication
  • Master Recherche en Sciences de l’information et de la communication
  • Master spécialisé CELSA Entreprendre

Le CFJ 

Le Centre de Formation des Journalistes à Paris est une association Loi 1901, l’entrée est soumise à des frais de scolarité. L’école propose deux cursus bac+5 : 

  • Master Journalisme et Science Politique
  • Master Management et Média

Le CUEJ 

Le Centre Universitaire d’Enseignement du Journalisme à Strasbourg est un établissement universitaire public qui propose un seul master journalisme “classique”.

L’EJCAM 

L’École de Journalisme et de Communication d’Aix-Marseille est un établissement universitaire public et offre le choix de masters journalisme : 

  • Master Journalisme généraliste 
  • Master 2 métiers de l’information : communication, médias, lobbyings

L’EJDG 

L’École de Journalisme de Grenoble est un établissement universitaire public mais qui requiert des frais de scolarité. Quatre masters y sont proposés :

  • Presse et agence
  • Radio
  • Journaliste TV
  • Journaliste web

L’EJT 

L’École de Journalisme de Toulouse est une école privée, des frais de scolarité sont demandés. Pour y accéder, il faut être titulaire d’un bac+2, et après concours, la formation s’effectue en trois ans. Deux années de tronc commun et une année de spécialisation en radio, web, TV ou presse écrite.

L’EPJT 

L’École Publique de Journalisme de Tours est un établissement universitaire public qui propose un master journalisme organisé autour d’un tronc commun, puis d’une spécialisation web, radio ou TV au quatrième et dernier semestre.

L’ESJ 

L’École Supérieure de Journalisme à Lille est une association Loi 1901, l’entrée est soumise à des frais de scolarité. Deux masters y sont proposés : 

  • Master ESJ Lille, généraliste.
  • Master Journalisme scientifique

L’IFP

L’Institut Français de la Presse à Paris est un établissement universitaire public et propose un master information et communication, déclinable en sept parcours différents : 

  • Médias, langages et sociétés
  • Médias et mondialisation
  • Usage du numérique, innovation et communication
  • Médias publics et cultures numériques
  • Médias, communication et villes numériques
  • Médias, communication et sport
  • Journalisme

L’IJBA 

L’Institut de Journalisme de Bordeaux Aquitaine est un établissement universitaire public et propose un master journalisme classique. 

L’IPJ 

L’Institut Pratique du Journalisme de l’Université Paris-Dauphine à Paris est un établissement universitaire public mais qui demande des frais de scolarité (gratuit pour les boursiers) et propose un master journalisme. La première année repose sur un tronc commun, la seconde offre plusieurs spécialisations : 

  • Journalisme européen et international
  • Journalisme économique et social
  • Journalisme politique 

L’École de Journalisme de Sciences Po

Située à Paris, l’École de Journalisme de Sciences Po est une antenne de l’université privée du même nom et propose trois masters journalisme : 

  • Master Journalisme “classique”
  • Master Journalisme et affaires internationales
  • Master en management des médias et du numérique

Les écoles proposant un master journalisme non reconnu par la profession 

Toutes les écoles citées dans cette section sont des organismes privés. Si le diplôme n’est pas reconnu par la profession, pas de panique, les formations proposées sont tout aussi professionnalisantes. À la sortie de l’école, les rédactions auxquelles tu vas postuler vont te juger sur tes capacités, et non sur la provenance de ton diplôme.

L’entrée est soumise au paiement de frais de scolarité, de 4 200 euros à 7 000 euros par an selon les établissements ; l’apprentissage y est parfois possible. C’est une solution conseillée qui te permet d’évoluer dans un environnement professionnalisant tout en continuant tes études, en sachant que tu es rémunéré(e) par l’entreprise qui prend en charge tes frais de scolarité.

Voici la liste des masters journalisme proposés par huit écoles à travers la France : 

L’EDJ Nice : 

  • Master journalisme international
  • Master journalisme sportif
  • Master journalisme information générale
  • Master journalisme option presse féminine

L’ESJ Paris : 

  • Master journalisme de sport
  • Master journalisme reporter d’images (JRI)
  • Master documentaire et investigation
  • Master presse féminine et mode
  • Master professionnalisant tous médias
  • Master web communication et journalisme
  • Master presse culturelle et arts de vivre
  • Master journalisme animation radio

L’ESTEN Sup’Edition Tours

  • Master JRI et documentariste

L’IESCA (Aix-en-Provence, Bordeaux, Toulouse, Nantes, Lille, Lyon, Paris, Montpellier) : 

  • Master journalisme

L’IEJ Paris :

  • Master 360 digital
  • Master journalisme sportif
  • Master presse écrite/web
  • Master magazine d’information/investigation
  • Master TV/Radio
  • Master journalisme mode/lifestyle/beauté

L’IICP Paris : 

  • Master journalisme
    • option plurimédias
    • option journalisme sportif
    • option TV/Radio
    • option Presse écrite Web
    • option JRI

L’ISCPA Paris/Lyon : 

  • Master journalisme d’investigation et innovation territoriale

L’ISFJ : 

  • Master reporter/chef d’édition 

Lire aussi : le classement des écoles de journalisme en France 

Quelle spécialité choisir pour mon master journalisme ?

Parmi l’ensemble des masters journalisme présentés ci-dessus, plusieurs spécialisations reviennent régulièrement dans les formations proposées par les écoles, qu’elles soient reconnues ou non. Si tu ne sais toujours pas vers laquelle t’orienter, voici une brève présentation des principales options qui s’ouvrent à toi.

Master journalisme généraliste

Comme son nom l’indique, la formation en journalisme généraliste permet un approfondissement de la culture générale dans des domaines essentiels à l’exercice du métier de journaliste (actualité politique et européenne, économie, urbanisme, histoire de la presse et des médias, sociologie du journalisme, économie des médias, droit de la presse et déontologie). Si tu ne souhaites pas encore te spécialiser, ce type de formation pourrait te convenir.

Spécialité journalisme sportif 

Aujourd’hui, le journaliste sportif est présent partout : presse écrite, radio, télévision, agence, web et nouveaux médias. L’objectif de cette formation spécialisée dans le journalisme sportif est de former des journalistes opérationnels, polyvalents, dotés d’une bonne culture sportive et générale. Les écoles proposant ce type de formation sont généralement en étroite collaboration avec les acteurs de l’univers du journalisme sportif et pourront te transmettre leur savoir-faire, leur expérience, afin que tu puisses appréhender du mieux possible ce métier qui fait rêver tant que jeunes étudiants.

Spécialité presse écrite et web 

La presse écrite se divise aujourd’hui en deux secteurs. La presse écrite dite “print”, c’est-à-dire la presse papier, et la presse écrite web, en ligne. Cette spécialité permettra de t’initier aux techniques rédactionnelles et spécificités requises correspondantes à chaque spécialité. Si l’écriture textuelle reste sensiblement la même, les rédactions classiques et web ne fonctionnent pas de la même manière. 

Spécialité reporter d’images (JRI)

L’objectif principal de cette spécialité de journaliste reporter d’images est de former des J.R.I. à l’aise derrière et devant une caméra, maîtrisant les techniques de prise de vue, de montage et de régie, mais aussi d’apprendre à concevoir, écrire et « vendre » un sujet, qu’il soit destiné à un journal TV, un magazine ou un documentaire, le tout dans le respect des principes et de la déontologie du métier.

Tu seras également formé(e) afin de devenir un professionnel de l’audiovisuel polyvalent, capable de travailler aussi bien seul que dans une équipe audiovisuelle. Tu seras parfois confronté(e) à des situations d’urgence dans lesquelles tu devras tourner et monter un sujet rapidement. Si tu préfères évoluer derrière que devant la caméra mais tu souhaites tout de même être au cœur de l’action, alors ce master est fait pour toi.

Spécialité radio/TV

Les barrières entre la radio et la télévision tendent à s’effacer et les diffuseurs proposent désormais des émissions de télévision déclinables en version radio, et vice-versa. Producteurs, rédacteurs en chef, programmateurs, animateurs ou journalistes doivent savoir gérer ces deux médias et fabriquer des émissions qui fonctionnent sur les deux supports. Cette spécialité radio/TV va te permettre de te familiariser avec ces deux univers pour répondre aux besoins des rédactions actuelles et par conséquent former des profils polyvalents capables de se situer dans les différents écosystèmes du média radio ou télé et d’identifier les divers formats de programmes.