Actus

L’architecte d’intérieur, son salaire et ses formations

Sommaire

Sommaire

En remplissant ce formulaire, j’accepte de recevoir la newsletter d’EtudesTech et je comprends que je peux me désabonner facilement à tout moment.

TAGS
architecte-dinterieur-salaire

Le métier d’architecte d’intérieur en fait rêver plus d’un et c’est peut-être ton cas, à toi aussi ! Alliant technicité et créativité, l’architecte d’intérieur bénéficie d’un salaire plus qu’attractif. Comment devenir architecte d’intérieur ? Quelle rémunération touche un architecte d’intérieur à Paris et dans les autres villes de France ? À l’étranger ? Quelle formation suivre pour exercer ce métier ? Études Créatives répond à toutes tes questions !

Architecte d’intérieur : un métier créatif et technique

La création regroupe tout un panel de métiers, allant du design au journalisme, en passant par les arts appliqués et l’architecture. C’est spécifiquement sur ce domaine que nous allons nous pencher dans cet article. Tu rêves peut-être de devenir architecte d’intérieur et tu voudrais savoir quel est le salaire moyen de cette profession ? Avant cela, nous te proposons une petite piqûre de rappel sur ce qu’est concrètement le métier d’architecte d’intérieur, ses missions quotidiennes ainsi que les connaissances et compétences à avoir pour exercer cette profession. 

Comment définirais-tu le métier d’architecte d’intérieur ? Si tu en as une brève idée, nous t’éclaircissons sur la question. Il consiste à concevoir l’aménagement d’un intérieur jusqu’à sa restructuration. Comment ? En repensant tout un intérieur de A à Z ! Des matériaux aux mobiliers, en passant par les volumes et les couleurs, l’architecte d’intérieur est celui qui va mettre en avant le potentiel d’une pièce en mettant en avant ses forces (lumière, disposition, espace, etc.). Bien souvent, les particuliers font appel à l’architecte d’intérieur pour définir l’agencement de leur intérieur. 

Ce professionnel est également chargé de gérer les démarches administratives auprès des mairies telles que le dossier de déclaration de travaux ou encore une demande de modification d’enseigne. C’est également l’intermédiaire entre le client et les artisans qui réalisent les travaux nécessaires. Il peut être amené à travailler l’aménagement intérieur d’une maison particulière, d’un appartement, d’une boutique ou encore de bureaux pour une entreprise. Dans chaque projet, il conçoit par exemple les cloisons, l’éclairage ou encore le sens de circulation. 

Et pour assurer le bon déroulement d’un projet, il commence par s’entretenir avec le client afin de prendre connaissance de ses attentes et autres besoins, ainsi que du budget dont il dispose pour réaliser les travaux. Ensuite, vient l’étape de la réalisation 3D du projet afin que le client visualise très clairement le rendu final. Une fois le projet validé, l’architecte d’intérieur enfile sa casquette de chef de projet et contacte l’ensemble des acteurs qui participent à la réalisation du projet pour ensuite les planifier. 

Également, il se rend régulièrement sur le terrain, notamment dès le début du projet pour s’imprégner du lieu et de ses caractéristiques. Transformer une ancienne école en superbe maison familiale, agencer une nouvelle boutique ou encore apporter de la lumière à une pièce sombre, les missions d’un architecte d’intérieur sont très diverses. Quel que soit le projet, il doit apporter des solutions fonctionnelles et esthétiques afin de répondre aux goûts du client tout en prenant en compte les spécificités de l’intérieur en question. 

Une profession plus ou moins réglementée

La plupart des architectes d’intérieur exercent en libéral. Autrement dit, ces derniers exercent de manière indépendante et sont sous leur propre responsabilité. À l’inverse, d’autres sont salariés dans une agence ou encore un atelier d’architecture. C’est notamment le cas des architectes d’intérieur débutant qui sortent tout juste d’une école d’architecture. Cela leur permet notamment d’acquérir une certaine expérience dans un environnement professionnel encadré et d’élargir leur réseau. 

Le métier d’architecte d’intérieur est une profession plus ou moins réglementée. Pour être professionnel “reconnu”, il est fortement conseillé d’être affilié à certains organismes comme le CFAI (Conseil Français des Architectes d’Intérieur) ou encore l’UNAID (Union Nationale des Architectes d’intérieur, Designers), un syndicat professionnel patronal affilié à la Fédération Française du Bâtiment. Ces deux organismes vont notamment valider les compétences du professionnel et vérifier que celui-ci a bien une assurance décennale pour réaliser les missions de maîtrise d’œuvre. Tu te demandes alors pourquoi l’architecte d’intérieur est une profession plus ou moins réglementée ? Eh bien, parce qu’il est tout à fait possible d’exercer cette profession tout en déléguant la maîtrise d’œuvre à une entreprise spécialisée dans les travaux. 

Zoom sur les missions d’un architecte d’intérieur 

Afin que tu y voies plus clair sur les tâches effectuées par un architecte d’intérieur, on peut diviser son travail en plusieurs étapes que nous te présentons juste ici :  

1. La phase préparatoire avec le client 
Tout projet commence par une rencontre avec l’architecte d’intérieur et son client, également appelé maître d’ouvrage. Cette étape est primordiale puisqu’elle permet de recueillir toutes les informations nécessaires à l’élaboration d’un projet. Le client peut ainsi communiquer ses attentes, ses besoins ainsi que ses contraintes (financières, délai, etc.).
Durant cette première étape, l’architecte d’intérieur se rend également sur le terrain afin de visiter les lieux à aménager. Celui-ci peut également réfléchir à quelques premières idées d’aménagement. 

2. La conception du projet 
La deuxième étape consiste tout d’abord à réaliser les études d’esquisse (ESQ). Ici, l’architecte d’intérieur va prendre en compte les informations recueillies durant la précédente étape pour analyser le budget, le programme des travaux, les documents des services techniques et administratifs nécessaires et les plans de construction. Il va également réaliser les premières esquisses afin de proposer des visuels concrets au client afin qu’il puisse affiner son projet. Ces visuels peuvent prendre la forme de simulation 3D, de plans ou encore de croquis.

Dès lors que les ESQ sont validées par le client, l’architecte d’intérieur peut passer à l’avant-projet sommaire (APS). Cela consiste à vérifier que les esquisses sont bien compatibles avec la réglementation. Si c’est bien le cas, il soumet un planning d’exécution des travaux au client, sans oublier de lui présenter un descriptif sommaire des travaux à effectuer. Un devis provisoire complète également l’APS. 

Vient ensuite l’APD (Avant Projet Définitif) durant lequel l’architecte d’intérieur va réaliser une estimation définitive du coût budgétaire des travaux, un diagnostic architectural et technique afin que le lieu en question puisse bien supporter les futurs travaux. Là encore, le dossier est transmis au client pour validation.

3. Superviser les démarches administratives 
Comme tu as pu le lire plus haut, l’architecte d’intérieur a également pour mission d’accompagner son client dans ses démarches administratives. Par exemple, il l’assiste pour réaliser une demande de permis de construire.

4. Réaliser le DCE
Avant la réalisation des travaux, le client a la possibilité de mettre en concurrence plusieurs entreprises. Avec l’appui de l’architecte d’intérieur, le maître d’ouvrage conçoit le dossier de consultation des entreprises (DCE) afin de proposer une offre pour chaque entreprise spécialisée dans un corps de métier spécifique.

5. Le suivi du chantier
Une fois les travaux commencés, l’architecte d’intérieur les supervise afin de veiller au bon déroulement du projet. En visite sur le chantier, il vérifie les finitions afin d’assurer la conformité des travaux et aux respects des étapes précédentes. 

Les compétences et connaissances à avoir pour devenir architecte d’intérieur

En vue de la polyvalence que demande le métier d’architecte d’intérieur, tu ne peux que constater que les connaissances et compétences à acquérir sont multiples. Avant tout, il doit être à l’écoute afin de bien cerner les attentes de son client. Avoir un bon relationnel est également indispensable. Bien connaître les matériaux, les différents corps de métier, acteurs du projet ainsi que le bâtiment en question est indispensable. Rigueur et créativité sont deux qualités fortement appréciées chez un architecte d’intérieur. 

Le salaire d’un architecte d’intérieur en France 

Tu souhaites maintenant savoir quel est le salaire d’un architecte d’intérieur par mois ou à l’année ? Bien qu’il soit différent selon le profil du professionnel, des fourchettes salariales se dessinent en début de carrière, après quelques années d’expérience, selon les villes, ou encore par pays. En moyenne, un architecte d’intérieur touche un salaire de 48 000€ brut. Voyons maintenant selon le niveau d’expérience et par localisation. 

Voir aussi : Le salaire d’un architecte en France

Salaire d’un architecte d’intérieur à Paris

Tu souhaites devenir architecte d’intérieur à Paris ? Sache qu’exercer au cœur de la capitale est un excellent choix pour gagner plus qu’en région. Le salaire moyen est compris entre 45 000€ et 60 000€ brut par an. À noter que celui d’un architecte d’intérieur qui exerce en libéral varie selon la somme totale dépensée par le client. 

Dans d’autres villes de France  

Qu’en est-il de celui des autres grandes villes de France ? Comme tu dois t’en douter, un architecte d’intérieur gagne un salaire moindre qu’à Paris. Voici quelques exemples : 
– un architecte d’intérieur à Lyon : 53 000€ brut par an ; 
– un architecte d’intérieur à Bordeaux : 50 000€ brut par an ; 
– un architecte d’intérieur à Toulouse : 51 000€ brut par an.

Le salaire architecte d’intérieur débutant et senior

Le premier critère pris en compte dans la prétention salariale d’un architecte d’intérieur est le niveau d’expérience. Une fois diplômé, un jeune architecte gagne, logiquement, moins bien sa vie qu’un professionnel de niveau confirmé ou sénior. En moyenne, en France, le salaire d’un architecte d’intérieur débutant est compris entre 1 700€ et 2 500€ net par mois. En milieu de carrière, après 3 à 5 ans d’expérience, il gagne entre 3 000€ et 4 500€ net par mois. Un senior va, lui, toucher plus de 5 500€ net par mois. 

Qu’en est-il de son salaire à l’étranger ? 

À titre de comparaison, voici les salaires moyens d’un professionnel qui exerce dans d’autres pays. Non loin de la France, par exemple, le salaire d’un architecte d’intérieur en Suisse est d’en moyenne 5 000 CHF par mois, soit 4 700€ mensuels. Au Luxembourg, il est de 58 000€ par an, au Pays-Bas, 40 000€ par an.

Aux États-Unis, on parle également d’”interior designer”. Ce dernier va gagner environ 62 000$ par an, ce qui correspond à 54 000€ brut par an. 

Quelles études suivre pour devenir architecte d’intérieur ? 

Tu es maintenant convaincu que le métier d’architecte d’intérieur est fait pour toi ? Pour exercer cette profession et gagner le salaire d’un architecte d’intérieur, il te faudra suivre des études dans ce domaine. Pour t’aider dans ton orientation, voici quelques conditions à connaître pour suivre la meilleure formation en architecture d’intérieur. 

La première est qu’il faut justifier d’un diplôme de niveau bac+5 en architecture ou en art. Nous te conseillons de privilégier les formations reconnues ou affiliées à des organismes comme par exemple la CFAI.  Sache que seulement 15 diplômes d’écoles publiques et privées sont reconnus par le CFAI. Parmi elles, on retrouve :
– Ensad Paris (École nationale supérieure des Arts Décoratifs) ; 
– ESAIL (École Supérieure d’Architecture Intérieure de Lyon) ; 
– ESAM Design (École Supérieure des Arts Modernes) ;
École Bleue Global Design Paris
– ESBA (École Supérieure des Beaux-Arts de Montpellier) ; 
Ensaama – Olivier de Serres
– ISDAT (Institut Supérieur des Arts et du Design de Toulouse) ; 
– Penninghen, école de direction artistique et architecture intérieure ; 
– École Camondo, école d’architecture d’intérieur et Design ;
– IFAT, École Supérieure en Architecture Intérieure de Vannes
EFET Studio Créa
– Atelier Hourdé ESAT (École Supérieure des Arts et Techniques) ;
– École Boulle ; 
L’École de design Nantes Atlantique
– Académie Charpentier.

Il est tout à fait possible d’intégrer une école d’art ou d’arts appliqués pour devenir architecte d’intérieur. Celles-ci vont délivrer un diplôme de niveau bac+4 ou bac+5 :
– DNSEP (diplôme national supérieur d’expression plastique) option design ; 
– DSAA (diplôme supérieur d’arts appliqués) mention espace. 

Après l’obtention de ton baccalauréat, tu peux aussi suivre un BTS d’architecture d’intérieur afin de valider un diplôme de niveau bac+2. Exemple :
– BTS design d’espace option architecture d’intérieur ;
– BTS ERA (Étude et Réalisation d’Agencement) 

Concernant les formations d’architecte d’intérieur de niveau bac+3, il y a :
– licence professionnelle agencement ; 
– DNA (Diplôme National d’Art) option design ; 
– DN Made mention espace & événement. 


Une fois que tu auras validé un diplôme de niveau bac+3 en architecture d’intérieur ou en design d’espace, il ne te restera plus qu’à valider un diplôme de niveau bac+5 : 
– mastère d’architecte d’intérieur ;
– mastère d’architecte d’intérieur & design ;
– master design d’espace.