Actus

“Il existe mille définitions du design !”, Céline Levy, directrice des programmes de l’École Supérieure de Design de Troyes (Y SCHOOLS)

Sommaire

Sommaire

En remplissant ce formulaire, j’accepte de recevoir la newsletter d’EtudesTech et je comprends que je peux me désabonner facilement à tout moment.

TAGS
alking_creative_5

Tu souhaites te spécialiser dans le design après l’obtention de ton baccalauréat ? Découvre l’École Supérieure de Design de Troyes à travers l’interview de Céline Levy, directrice des programmes. Formations, méthodes pédagogiques, frais de scolarité, insertion professionnelle, l’équipe d’Études Créatives te dit tout ce qu’il faut savoir sur cet établissement de l’enseignement supérieur reconnu par la profession. 

L’École supérieure de Design de Troyes : une École de Y SCHOOLS

Comment définiriez-vous le design ?

Il existe mille définitions du design !  Les designers eux-mêmes ne sont pas forcément d’accord sur la définition de ce concept en pleine émergence. Il faut savoir que le design compte plusieurs spécialités : le design graphique, le design numérique, le design produit, le design d’espace et le design de services. 

Selon moi, le design est un processus composé de plusieurs étapes allant de l’observation à la production, en passant par le dialogue, le développement et le prototypage pour bien comprendre l’usager et ses besoins. 

Lesquelles de ces étapes enseignez-vous à vos étudiants ?

Illustration de Mathilde Erard.

Le schéma ci-dessus illustre bien la vision du design que nous enseignons à nos étudiants. Notre mission, à l’École supérieure de Design de Troyes est de les former à réaliser l’ensemble de ce processus afin de se démarquer sur le marché de l’emploi où certains professionnels du design sont seulement spécialisés dans l’une de ces étapes.

La première étape est l’observation. Celle-ci consiste à se rendre sur le terrain, analyser l’usager, comprendre ses besoins et la manière dont il interagit avec d’autres acteurs. La seconde étape du processus du design permet de définir concrètement les attentes de l’usager et de les formaliser. Durant cette étape, il faut définir une problématique, un manque, un besoin ou une envie d’amélioration. L’étape “dialoguer” consiste à échanger avec ces derniers ainsi que les différentes parties prenantes pour valider leurs intentions et les enrichir. Une fois cela fait, vient l’étape du développement où les professionnels du design doivent faire des choix, réaliser des maquettes pour les tester et les améliorer. Le prototypage se réalise une fois qu’une maquette a été validée en termes de viabilité technique et économique. L’expérience usager est l’étape ultime où la solution sera adoptée et utilisée par l’usager. 

Que faut-il savoir sur l’École supérieure de design de Troyes ?
Nous faisons partie de Y SCHOOLS, un écosystème composé de six écoles de post-bac à bac+5 dans différents secteurs : tourisme, management, paramédical, etc., un pôle de formation professionnelle et trois écoles de la 2e Chance.  Nous bénéficions de tout ce réseau d’Écoles-sœurs qui permet d’enrichir  le contenu de nos programmes. 

Quelles sont vos relations avec les autres écoles membres de Y SCHOOLS ?
Nous avons des campus à Troyes, Chaumont, Charleville, Metz. A Troyes, toutes les écoles de Y SCHOOLS partagent un campus principal situé dans le centre-ville. L’École supérieure de design est, elle, installée dans une ancienne abbaye datant du 16e siècle et qui offre un cadre de formation exceptionnel à nos étudiants, au cœur de Troyes, à 30 minutes à pied (et 10 minutes en vélo) du campus principal où nos étudiants suivent certains cours pour profiter du matériel technique mis à leur disposition (ordinateurs, matériel d’infographie, etc.) mais également pour participer à des évènements ou workshop communs régulièrement organisés pour rassembler les étudiants des différentes écoles.

De manière générale, nous essayons un maximum de croiser les profils et les expertises de ces écoles. Cela permet également à nos diplômés de se préparer au mieux à leur entrée dans le monde professionnel où ils seront amenés à travailler avec des experts issus d’autres spécialités.

Une offre de formation complète et évolutive

Quelles formations proposez-vous actuellement ?
Notre offre de formation se compose de 3 programmes : 
– une formation labellisée Bac+1 Assistant designer web que nous avons lancée en septembre 2021. Ce cursus a été conçu suite à l’appel de l’Enseignement Supérieur dans le cadre du projet “Un jeune Une solution” qui a pour ambition de développer des programmes de formation courts et très professionnalisants. Son avantage est qu’elle est en grande majorité financée par l’Etat : chaque élève admis bénéficie d’un financement à hauteur de 4 000€ par an sur un coût total annuel de 4 200€. 

– un cursus niveau bac+3 Designer graphique (certifié RNCP de niveau 6). La 1re année est un tronc commun où nos étudiants vont apprendre à développer leur créativité en s’initiant à la conception d’un site web, au “print”, au maquettage, en ajoutant la culture produit ou design d’espace. En 2e année, ils se spécialisent afin de suivre leur programme “à la carte”. Des projets réels en collaboration avec des entreprises leur sont également proposés (2 mois), ainsi que 2 stages d’1 et 4 mois minimum. 

– un diplôme bac+5 visé par le Ministère « Designer Concepteur de Projet » qui initie au design global. Nos étudiants vont aborder toutes les spécialisations du design : design graphique, d’espace, de produit et service, à travers de nombreux projets concrets. Un semestre à l’étranger est obligatoire durant la 4e année d’études. La dernière année, elle, est ouverte à l’alternance. Nos étudiants pilotent un  projet  de fin d’études avec une entreprise en allant  au-delà des besoins évoqués par l’entreprise pour identifier une autre problématique non-diagnostiquée et proposer des solutions.

Allez-vous ouvrir de nouveaux programmes  ?
Pour la rentrée 2022, nous ouvrons une nouvelle formation niveau bac+5 Design et Intelligence Numérique. Ce nouveau programme  répondra  aux besoins des entreprises qui nous ont sollicités, notamment sur l’évolution des compétences numériques des jeunes diplômés arrivant sur le marché de l’emploi. En septembre 2022, nous accueillerons notre première promotion avec une capacité d’accueil de 25 places. 

À combien s’élèvent les frais de scolarité de vos formations ?
formation bac+1 Assistant designer web = 4 200€, dont 4000€ pris en charge par l’Etat ;
– formation bac+3 Designer Graphique : 6 000€ la 1ère année et 6 900€/an ensuite ; 
– formation bac+5 Designer Concepteur de projet : 7 700€/an sur les deux dernières années.

Comment vous financez-vous ?

Nos ressources proviennent des frais de scolarité, des subventions versées par les collectivités territoriales mais également de la participation financières d’entreprises partenaires dans le cadre de projets ou encore par la taxe d »’apprentissage. Juridiquement Y SCHOOLS est un groupe associatif loi 1901.

L’École supérieure de Design de Troyes, une École dédiée aux étudiants curieux et créatifs 

Comment sélectionnez-vous vos futurs étudiants ?
Le seul et unique prérequis que nous exigeons durant nos périodes d’admission est la curiosité. Nos futurs étudiants doivent être intéressés par le design et de nature curieuse pour développer leur créativité tout en élargissant leur culture du design. Au-delà de ça, aucun prérequis technique n’est demandé avant d’intégrer l’École. 

Quelles sont les modalités d’admission pour intégrer votre établissement ? 

Les candidats accèdent à nos 3 programmes via Parcoursup. Pour l’accès aux diplômes Bac+3 Designer graphique et Bac+5 Designer concepteur de projet, nous évaluons la créativité et les compétences d’analyse des candidats par le biais d’un dossier d’épreuves. Nous regardons également le dossier scolaire du candidat (notamment les appréciations de ses professeurs).

Pour l’accès au Bac+1 Assistant designer web, nous demandons à nos candidats d’analyser une application ou un site web qui les avait marqué positivement ou négativement et d’expliquer pourquoi. À travers ce type de sujet, nous veillons à sélectionner des candidats qui ont une certaine appétence pour le design et qui sont très motivés à nous rejoindre. 

À noter également que pour la formation bac+1 Assistant Designer Web, les candidats doivent directement postuler sur Parcoursup.

Organisez-vous des événements interdisciplinaires ?

Des cours, projets ou événements sont organisés avec des écoles partenaires pour que designers, ingénieurs, managers et autres expertises apprennent à collaborer. Nos journées portes ouvertes mobilisent chaque année toute l’École. Des équipes mixtes et intergénérationnelles travaillent à l’organisation de  préparer cette traditionnelle semaine de rencontre avec nos futurs étudiants. Pour d’autres projets, nous demandons à nos étudiants de 4e et 5e années de venir en tant que co-jury avec les professeurs, ce qui leur permet d’affiner leur esprit critique. 

Nos futurs diplômés  doivent avant tout écouter le marché et se demander si leurs inspirations matchent avec les besoins réels des entreprises.

Nos étudiants de 5e année organisent également des conférences ouvertes à tous les étudiants des autres Écoles du groupe. Ces conférences sont obligatoires pour les 1e années afin de les aider à renforcer leur culture du design. L’ensemble de l’équipe pédagogique accompagne les 5e années pour organiser ces événements et identifier des profils intéressants d’alumni, designer pro ou encore des agences. 

L’insertion professionnelle des étudiants de l’École Supérieure de Design de Troyes

Vos étudiants trouvent-ils  facilement du travail une fois diplômés ?
En 2017, 80% de nos étudiants trouvaient du travail dans les 6 mois après l’obtention de leur diplôme. En 2020, nous sommes montés à  100%. La majorité d’entre eux travaillent aujourd’hui dans des bureaux d’études, des agences ou encore des grands groupes. 

En parallèle, de plus en plus de nos diplômés se lancent en freelance (20% d’entre eux en 2020). Et c’est en constatant cette évolution que nous proposons, dès la 5e année, un cours d’entrepreneuriat et de négociation afin de donner toutes les cartes à nos élèves.

En quoi se démarquent-ils de la concurrence une fois sur le marché de l’emploi ?
Régulièrement, nous échangeons avec de nombreuses entreprises qui ont, de près ou de loin, contribué à la réussite de nos étudiants (stage, alternance, etc.). Nous avons constaté que ce qui fait leur  force est avant tout leur capacité à s’adapter aux tendances et aux besoins des entreprises, ainsi que leur sensibilité créative.

Comment voyez-vous évoluer les métiers du design ?

Le numérique est aujourd’hui un outil indispensable dans le travail d’un designer. Mais c’est aussi bien plus. Il change nos usages et notre façon de penser. Selon moi, l’avenir du design sur le marché est par définition centré sur l’usager. Ce sera toujours à partir des besoins des usagers/utilisateurs que les designers développeront des solutions.

salaire acteur
Salaire

Le salaire d’un acteur

Le salaire d’un acteur est réputé pour être très généreux, voire un peu trop. Toutefois, tous les comédiens ne profitent pas de ces rémunérations démesurées.

Lire plus >