Actus

« Nous formons des creatives makers », Nicolas Cerisola, directeur délégué Sup de Création

Sommaire

Sommaire

En remplissant ce formulaire, j’accepte de recevoir la newsletter d’EtudesTech et je comprends que je peux me désabonner facilement à tout moment.

TAGS
Talking Creative Sup de Création

Tu souhaites te former à la création graphique, au jeu vidéo ou encore à l’animation 2D et 3D ? Pour t’aider dans ton choix d’orientation, nous sommes partis à la rencontre de Nicolas Cerisola, directeur de l’école Sup de Création. Développement, formations, projets, alternance, insertion professionnelle, etc., Études Créatives t’explique tout ce qu’il faut savoir sur cette école de référence en animation, publicité et création audiovisuelle.

Sup de Création, une école fondée par des professionnels de l’industrie créative

Quelle est l’histoire de Sup de Création ?
Sup de Création est fondée en 1988, soit deux années après le lancement de Sup de Pub, un établissement de l’enseignement supérieur initialement concurrent et dédié à la formation de professionnels créatifs en France. En 2016, Sup de Pub rachète Sup de Création afin de redéployer l’école sur les métiers de la création et du design et d’en faire une référence dans le secteur l’enseignement supérieur créatif.

En quoi votre arrivée à la direction de Sup de Création a marqué un tournant dans le développement de l’école ?
Jusqu’en 2016, Sup de Création comptait seulement une cinquantaine d’étudiants en vue de ses formations historiques de  concepteurs rédacteurs et directeurs artistiques. 

Mon arrivée à la direction de l’école, en 2016, a coïncidé avec l’ouverture de nouvelles filières qui sont aujourd’hui complémentaires aux métiers de la réalisation publicitaire. Nous comptons actuellement quatre spécialités qui sont :
– Advertising (création publicité & graphique) ;
– Film Making (création audiovisuelle) ;
– Motion & Animation (création en animation et motion design 2D/3D) ;
– Game Making (création en jeu vidéo).

Nous sommes situés dans le 15e arrondissement de Paris au Campus st Lambert. Dès la rentrée 2022, nous déménagerons au 37 quai de Grenelle, toujours dans le 15ème arrondissement.

Les institutions sont de plus en plus exigeantes concernant les formations. Comment vous adaptez-vous à ces attentes ? 
Beaucoup de régulations sont actuellement en cours chez France Compétences. Nous veillons donc à y répondre de la manière la plus transparente possible. Par exemple, une des recommandations de France Compétences est d’encourager les relations entre étudiants et alumnis. À Sup de Création, nos glorieux anciens viennent donner des cours à nos élèves actuels.

Nous sommes également certifiés Qualiopi Afnor, une certification qui garantit la qualité de nos formations, leurs contenus ainsi que l’employabilité future de nos étudiants.

L’école qui forme des “Creatives Makers”

Pourquoi nommez-vous vos futurs diplômés des “Creative Makers” ?
Le concept de Creative Maker allie à la fois la créativité et le fait d’être en capacité de réaliser des choses. Nos filières abordent les différentes spécialisations du domaine de la création et respectent tout l’ADN de notre école : la capacité de faire est possible grâce à la créativité et inversement. 

Comment a évolué l’offre de formation de Sup de Création ?
Pendant longtemps, Sup de Création était considérée comme l’école de référence en conception, mais qui, en termes de Craft et exécution, était moins solide. Nous étions des très bons penseurs, mais la partie direction artistique devait progresser. Aujourd’hui, nous formons ce que l’on appelle des Creative Makers, des créatifs qui seront capables de concrétiser l’idée.

Pouvez-vous nous détailler vos programmes et leurs spécificités ?
Nos programmes s’articulent autour de quatre axes, à savoir la création publicitaire (Advertising), la création audiovisuelle (Film Making), le jeu vidéo (Game Making) et le Motion Design 2D/3D. Notre mission est de former les créatifs de demain aptes à penser et réaliser des idées (réalisateur, motion designer, directeur artistique, etc.).

La filière Création Publicitaire est la filière historique de Sup de Création. Celle-ci forme des concepteurs rédacteurs (CR) et directeurs artistiques (DA). Depuis notre lancement, nous attachons une grande importance à ce que l’idée et l’image soit la plus sophistiquée possible.

La filière Film Making vise à former des réalisateurs vidéo et monteurs. Les étudiants de ce cursus travaillent, à la fois, dans la publicité et la fiction (série, clip, portrait, documentaire). Nous disposons donc de deux plateaux de tournage, mais il arrive très souvent que nos étudiants se rendent sur des lieux de tournage externes à l’établissement en fonction du projet. Le cursus Film Making s’adresse tout particulièrement aux passionnés de création audiovisuelle et qui ne comptent pas leurs heures de travail. 

La filière Motion & Animation initie nos étudiants au motion design et à l’animation 2D et 3D. Ici, le graphisme appliqué est étudié et appliqué à l’audiovisuel. Les étudiants travaillent dans un premier temps l’animation 2D puis, dès la troisième année de formation, l’animation 3D. 

La filière Gaming Making forme aux métiers de narrative designer & art designer dont leur principale mission est de concevoir le concept et les éléments visuels des jeux vidéo afin de modéliser le principe du jeu et de trouver un distributeur. Celle-ci répond à l’ADN initial de l’école qui consiste à se focaliser sur un travail à cheval entre la narration et la conception visuelle. À l’aube du gaming, nous essayons de former le duo concepteur rédacteur et directeur artistique appliqué au gaming. Il est important de souligner que travailler dans les jeux vidéo ne se limite pas à créer un personnage dans un monde virtuel. Il faut admettre que l’on est peut-être moins forts sur les sujets de réalisation et de post-production comme peuvent l’être d’autres écoles de gaming en terme de développement pour le moment. Notre objectif à Sup de Création est de former à la conception d’un prototype du jeu et de faire en sorte qu’il puisse être concrétisé.

Sup de Création : une pédagogie axée sur l’immersion, la conception, la formulation et l’exécution

Quelles sont vos spécificités pédagogiques ?
Nous qualifions notre pédagogie de méthode. Celle-ci s’articule autour de 4 grands axes qui sont l’immersion, la conception, la formulation et l’exécution. De cette manière, nous faisons travailler nos étudiants issus des différentes filières ensemble, comme dans la vie professionnelle. Cette méthodologie va permettre la greffe d’autres étudiants dans une de ces étapes autour d’un projet concret. 

À titre d’exemple, nous avons beaucoup travaillé avec la Croix Rouge cette année. De l’immersion à la conception, les étudiants en team Créatifs ont conçu le script de campagne et de la formulation à l’exécution, les étudiants en Film Making qui ont réalisé le film, à partir du script conçu par leurs camarades, encadrés par des professionnels. Notre titre RNCP, qui s’intitule “Concepteur en création visuelle », reprend à la lettre ces quatre axes de notre pédagogie. De cette manière, nous sommes au plus proche de notre titre. 

Quelle place occupe l’alternance à Sup de Création ?
L’alternance est ouverte à partir de la troisième année de formation. Sur les 13 semaines de cours en moyenne par programme, une thématique et un rendu sont imposés chaque semaine. Les étudiants sont briefés le lundi et doivent délivrer un rendu le vendredi.
Ces restitutions permettent notamment à nos étudiants de compléter leur book professionnel en parallèle des travaux réalisés en entreprise. L’idée étant de fournir une très grande variété de projets et de supports à présenter aux entreprises une fois sur le marché de l’emploi.

Organisez-vous des événements régulièrement ?
Tout au long de l’année, des masterclass sont organisées ainsi que des Creatives Talks : une fois par mois, nous accueillons un invité pour recueillir son témoignage en tant que professionnel du secteur lors d’une émission diffusée en live et disponible sur nos plateformes en replay. Nous avons notamment reçu Dan Perri, le réalisateur de génériques pour Martin Scorsese, Michel Gondry, Bruno Aveillan et bien d’autres professionnels. Le tournage de ces Creatives Talks est entièrement géré par nos étudiants et par nos professeurs en réalisation en interne.

En parallèle, nous développons bon nombre de projets en partenariat avec des entreprises et autres organismes. Chaque année, nos étudiants conçoivent la campagne de l’événement annuel “Agence Ouverte” en partenariat avec l’AACC (Agence Conseil en Communication). 

Nous disposons également d’un partenariat avec Mlle Pitch, un concours étudiants & jeunes professionnels en faveur d’une association. À cette occasion, nos étudiants ont réalisé une bande annonce pour inviter les jeunes créatifs à participer au concours.

Comment sélectionnez-vous les étudiants ?
Pour recruter nos étudiants en première année. Nous misons avant tout sur la curiosité des candidats. Cette qualité nous permet d’évaluer leur réflexion dans la compréhension d’un sujet ou d’une création. De manière générale, nous recherchons une certaine ouverture d’esprit, ainsi qu’une sensibilité créative chez nos futurs admis. 

Au fur et à mesure des années de formation, nous sommes davantage exigeants sur le niveau de compétences des candidats et la qualité de leur book professionnel. 

Quel rôle jouent vos partenaires pédagogiques ?
Nous disposons de partenaires récurrents qui entament avec nous une collaboration pédagogique autour de projet : création d’une application, projet design, film, etc. L’objectif est de familiariser nos étudiants avec le contexte professionnel dans lequel se déroulent des projets créatifs (respect des deadlines, contraintes financières, etc.). 

Notre valeur ajoutée réside dans la multitude des projets créatifs que nous proposons à nos élèves, si bien que nous postons un projet par jour sur les réseaux ! Notre antériorité, nos équipements et notre développement font aussi notre force. 

En quoi Sup de Création se démarque des autres écoles de création et réalisation ?

Notre force se caractérise par notre petite taille. Notre finesse pédagogique en est d’avantage travaillée, de telle sorte que nos étudiants peuvent se relayer autour d’un même projet créatif et concret. Si on peut l’imaginer, on peut aussi le créer, c’est tout l’atout de l’école.

Décryptage

Tuto dessin pour devenir pro !

Maîtriser le dessin est un réel plus pour développer ton imagination, pouvoir concevoir des prototypes. Être un bon dessinateur ouvre des perspectives d’emploi intéressantes que

Lire plus >