Actus

Le métier de journaliste sportif et ses pionniers

Sommaire

Sommaire

En remplissant ce formulaire, j’accepte de recevoir la newsletter d’EtudesTech et je comprends que je peux me désabonner facilement à tout moment.

TAGS
le-journaliste-sportif-etudes-creatives

Le journaliste sportif est une des spécialités du métier de journaliste. Si tu souhaites devenir journaliste mais que tu ne sais pas vers quelle branche t’orienter, découvre tout ce qu’il faut savoir sur ce métier polyvalent : missions quotidiennes, compétences à acquérir, salaire d’un journaliste sportif, etc. Nous dressons également le portrait des journalistes sportifs, femmes et hommes, qui ont su se faire un nom dans ce secteur alliant sport et journalisme. Et si toi aussi tu te demandes comment devenir journaliste sportif, les réponses à toutes tes questions se trouvent dans cet article !

Journaliste sportif : fiche métier 

Comme son intitulé le sous-entend, il traite toute l’actualité dans le domaine du sport. Son travail peut prendre plusieurs formes : consultant sportif, rédacteur ou encore animateur d’une émission sportive. Tu l’auras compris, ce spécialiste du sport est chargé d’informer le grand public des dernières informations dans ce domaine (compétitions, interviews, reportages, etc.). Si tu es autant passionné par le sport que par le journalisme, ce métier est fait pour toi ! Afin que tu y vois plus clair sur ce métier récent et très polyvalent, nous t’expliquons, ci-dessous, ses missions quotidiennes ainsi que les compétences et les connaissances à acquérir pour se faire un nom dans le journalisme sportif.

Le journaliste sportif et ses missions 

Relater les événements et autres actualités liés à l’univers du sport est la principale mission du journaliste sportif. Ce dernier doit analyser et traiter les informations afin de les rendre accessibles par tous, qu’il s’agisse de passionnés du sport ou non. Pour cela, il va réaliser une veille informationnelle constante afin de ne manquer aucune actualité sportive. Il doit ensuite l’analyser et la traiter en respectant la ligne éditoriale de la société pour laquelle il travaille. Il peut s’agir d’une radio, d’une chaîne de TV dédiée au sport ou encore une presse sportive.

Selon l’intitulé exact de son métier (commentateur sportif, consultant sportif, etc.), il est amené à rédiger un article relatant d’une actualité, animer un événement ou une émission, mais aussi réagir à une actualité en tant que consultant (TV). Plus en détails, ses tâches quotidiennes consistent à : 
– préparer des chroniques et les présenter ; 
– rédiger des articles sur l’actualité sportive ; 
– réaliser une veille quotidienne pour ne rien manquer ; 
– respecter la ligne éditoriale (ton, message, etc.) ;
– se rendre sur le terrain pour réaliser un reportage ou une interview ; 
– assurer les commentaires en direct d’une émission. 

Les compétences et les connaissances à acquérir 

Comme tout bon métier qui se respecte, le journaliste sportif  doit acquérir certaines connaissances et compétences techniques pour mener à bien ses missions. Dans un premier temps, il doit être passionné de sport. Avoir une excellente culture sportive est également indispensable. En plus de connaître la majorité des sports et leurs règles, il est nécessaire de se familiariser avec les acteurs de ces sports (joueurs, entraîneurs, etc.) ainsi que toutes les compétitions sportives importantes (coupe du monde, JO, etc.). 

Les principales compétences appréciées chez un journaliste sportif sont tout d’abord un bon traitement de l’information. Il est primordial de s’assurer de la véracité des informations. Un journaliste sportif doit également avoir d’excellentes compétences rédactionnelles afin de transmettre clairement l’information, notamment si celle-ci s’avère technique. Sa mission sera alors de la vulgariser afin qu’elle soit accessible à tous. Puisqu’il est amené à réaliser des reportages sur le terrain, le journaliste sportif doit être polyvalent. Autrement dit, une belle plume ne suffit pas. Il devra également être doté d’une certaine aisance relationnelle et parler plusieurs langues, notamment l’anglais. 

Être journaliste sportif nécessite aussi d’être force de caractère pour faire face aux imprévus de dernières minutes et aux potentiels rebondissements qui peuvent se produire, notamment sur le terrain. Avoir un regard critique sur l’actualité fait partie des compétences à avoir pour devenir journaliste sportif. Prendre du recul et être rigoureux est indispensable pour se positionner en tant qu’expert en sport.

Où travailler en tant que journaliste spécialiste du sport ?

Bien souvent, le journaliste sportif travaille dans les agences de presse, la radio, la télévision ou encore la presse écrite ou encore internet. Sous forme d’article ou encore de chronique, notamment pour la TV et la radio, sa mission principale est de traiter et d’analyser une actualité liée au monde du sport. Il est également amené à couvrir un événement sportif. 

Comment devenir journaliste sportif ? Les études à suivre 

Si tu es passionné par le sport et que tu souhaites en faire ton métier, devenir journaliste sportif est une excellente idée ! Mais comme tu peux t’en douter, les professions dans le secteur du sport se sont, récemment, démocratisées. Il y a encore quelques années, il fallait plutôt miser sur l’expérience professionnelle que le cursus d’études à suivre pour se spécialiser dans le journalisme sportif. Les études dans le sport (hormis la licence STAPS) sont très récentes. De nouvelles écoles spécialisées dans le sport et de nouvelles formations ont vu le jour.

Pour t’aider à faire le bon choix dans ton orientation, voici les quelques recommandations que nous t’encourageons à suivre pour te spécialiser dans le journalisme sportif. La première condition est d’avoir ton baccalauréat. Une fois cette condition remplie, tu peux intégrer une école de journalisme post-bac. Tu le constateras par toi-même, il en existe une multitude ! Certaines sont reconnues par la profession, autrement dit la CNMJ (Conférence nationale des métiers du journalisme). C’est le cas notamment de 14 écoles de journalismes dont CFJ Paris, IJBA, EJCAM, EJT, ESJ, etc. D’autres ne le sont pas mais sont néanmoins reconnues pour la qualité de leur formation. Après le baccalauréat, tu peux également suivre une formation en information et communication, dans un IUT (Institut Universitaire de Technologie) par exemple.


Suivre une licence en journalisme est un excellent choix pour t’orienter dans le journalisme sportif. Cela te permettra d’acquérir les connaissances de base du métier de journaliste (savoir-faire et savoir-être). De manière générale, l’admission s’effectue sur concours. Tout au long de ta formation, tu réaliseras des stages. Et si l’occasion se présente, n’hésite pas à réaliser des expériences en dehors de ta formation, et même avant de la suivre. Article de blog, reportage indépendant, toute expérience est bonne à prendre ! Cela te permettra notamment d’augmenter tes chances d’intégrer l’école de journalisme de tes rêves.

Selon la licence en journalisme que tu auras choisie (3 ans), tu devras, sans doute, choisir une spécialité en troisième année. Si l’option journalisme sportif en fait partie, fonce ! Les écoles IEJ Paris et IEJ Marseille ou encore CFJ Paris (Centre de Formation des Journalistes) la proposent par exemple.

Commencer par une licence en journalisme te permettra de te rendre compte de la réalité de ce métier, souvent critiqué par le rythme soutenu de travail et par la difficulté de se faire un nom, notamment en début de carrière. 

Comme tu as pu le lire plus haut, il est également possible d’intégrer une école spécialisée dans le sport. Celles-ci se démocratisent partout en France : PPA Sport, Win Sport School, AMOS ou encore SMS – Paris (Sport Management School). Voici quelques exemples de formations que tu peux suivre pour t’orienter dans le journalisme sportif :
– bachelor spécialisé dans les métiers du sport ;
– bachelor journalisme ;
– mastère journalisme option journaliste sportif ;
– bachelor online sport business ;
– master événementiel sportif ;
– MBA Management du sport ;
– MBA Management Commercial & Marketing des produits sportifs.

Le salaire moyen d’un journaliste sportif 

Que ce soit un journaliste sportif ou un journaliste d’investigation, un journaliste débute, généralement, sa carrière en tant que pigiste, autrement dit un journaliste indépendant rémunéré à la pige. Pour les autres journalistes sportifs débutants, le salaire moyen est compris entre 1 500€ et 2 000€ brut par mois. Comme beaucoup de métiers, cette fourchette salariale est susceptible de varier selon la notoriété du professionnel ainsi que celle de l’entreprise pour laquelle il travaille. 

Pour en savoir plus sur le salaire d’un journaliste sportif, consulte dès maintenant notre article dédié au salaire d’un journaliste. Tu y découvriras notamment le salaire d’un journaliste par spécialité (journaliste scientifique, d’investigation, institutionnel, etc.).

Les journalistes sportifs à connaître absolument 

Emmanuel Roux, journaliste sportif passionné

Emmanuel Roux est sans aucun doute l’un des plus grands journalistes sportifs de France. Ancien marathonien, il a longtemps travaillé pour France Télévisions en tant que reporter. Surnommé Manu par ses confrères, il débute sa carrière en tant que stagiaire du service des sports du Courrier de l’Ouest de Niort. Durant près de 25 ans, Emmanuel Roux était réputé comme le spécialiste sportif du handball. Présent à toutes les grandes compétitions ainsi qu’à tous les exploits des athlètes français, il a sans aucun doute marqué l’univers du journalisme sportif.

Jean-Charles Sabattier, journaliste spécialiste du football à Canal +

Titulaire d’une maîtrise d’économie et diplômé de l’ESJ de Paris (École Supérieure de Journalisme), Jean-Charles Sabattier, rejoint le quotidien de L’Équipe de 1980 à 1991. Dans l’émission L’Équipe du Dimanche, il devient très vite le spécialiste du football allemand en couvrant l’intégralité des clubs allemand durant la Ligue des champions. Depuis 2015, il travaille à la chaîne beIN Sports. 

Christian Prudhomme, journaliste sportif à France 2

Diplômée de l’École supérieure de journalisme de Lille, Christian Prudhomme est un ancien journaliste sportif. Depuis 2007, il est le directeur du Tour de France. En 1998, il intègre France Télévisions en tant que journaliste sportif. Au début des années 2000, il commente plusieurs éditions du Tour de France et anime l’émission Stade 2. En parallèle, il devient, en 2011, président de l’AIOCC (Association internationale des organisateurs de courses cyclistes) et vice-président de la LNC (Ligue Nationale de Cyclisme).

Journaliste sportif sur France 3 : Fabien Lévêque

Fabien Lévêque est un journaliste sportif connu pour avoir animé TLS, un magazine sportif quotidien diffusé sur France 3, mais pas que. En effet, il a, à de nombreuses reprises, commenté des matchs de football, notamment pour la Coupe du monde de football de 2010 en Afrique du Sud. Dès 2017, il présente l’émission “Tout le sport” qui traite de l’actualité sportive nationale et internationale. 

Quid des journalistes sportives femmes 

Si, aujourd’hui, on compte de plus en plus de journaliste sportif femme, ça n’a pas toujours été le cas. Pendant de très nombreuses années, l’univers du sport était majoritairement animé par des hommes : athlètes, arbitres, commentateurs et journalistes. Mais tout cela est bel et bien révolu. Et pour te le prouver, nous te dressons le portrait de quatre journalistes sportives qui ont su se faire un nom dans ce secteur “machiste”. 

Nathalie Iannetta, la pionnière des journalistes sportives 

Cette grande journaliste sportive commence sa carrière en 1997, en intégrant le service des sports du groupe Canal +. Durant deux ans, elle présente Le Journal du Foot aux côtés de Vincent Radureau. Nathalie Iannetta se fait très vite un nom dans le monde du journalisme sportif, encore masculinisé. En 2014, le président François Hollande la recrute en tant que conseillère à l’Élysée. Pourquoi ? Afin d’organiser l’Euro en France qui a eu lieu en 2016. Durant la compétition, elle commente la prestation de l’équipe de France aux côtés du célèbre Denis Brognart, animateur sur TF1. 

En 2021, elle quitte le groupe TF1 et poursuit sa carrière en tant que directrice des sports de Radio France où elle pilote la couverture des Jeux olympiques et paralympiques de Paris en 2024. 

Laurie Delhostal, une journaliste sportive engagée 

Dans la catégorie journaliste sportive femme, nous avons également Laurie Delhostal. Diplômée de l’IICP, école de la communication, du journalisme et du design graphique à Paris, elle intègre le monde du travail et devient journaliste sportive pour Orange Sport. Très vite, elle se spécialise dans le handball avant de rejoindre le groupe Canal +. Elle commence à travailler pour l’émission Infosport+ puis se consacre à la Formule 1 lorsque Canal + dispose des droits de transmission. Laurie Delhostal est également réputée pour avoir créé le collectif « Femmes journalistes de sport » afin d’encourager la parité femme-homme dans les médias sportifs. 

Estelle Denis, animatrice sur RMC

Elle est sans doute la plus connue des journalistes sportives femmes, Estelle Denis est aujourd’hui animatrice pour la chaîne RMC. Diplômée de l’IUT de journalisme de Bordeaux, elle intègre le service des sports de France Télévisions en 1998. En 2004, elle rejoint le groupe TF1 et participe à l’émission Téléfoot. Un an plus tard, elle quitte la première chaîne d’Europe et intègre M6 pour animer l’émission 100% Foot aux côtés de Dominique Grimault et Pierre Ménès. Les années suivantes, elle quitte les émissions sportives pour en animer d’autres centrés sur le divertissement. De 2017 à janvier 2022, elle anime l’émission sportive quotidienne “L’Équipe d’Estelle” sur la chaîne L’Équipe dédiée au sport. 

Carine Galli, journaliste sportive sur la chaîne l’Équipe

Carine Galli est aujourd’hui celle qui incarne le mieux la journaliste sportive. Après avoir cumulé des reportages, des interviews et autres événements, elle intègre Eurosport et RMC en tant que collaboratrice. C’est en 2016 que Carine Galli rejoint la chaîne Équipe en tant qu’animatrice, mais aussi envoyée spéciale et chroniqueuse. 

Quel journaliste sportif suivre à tout prix ? 

Dans le cas où tu souhaites te spécialiser dans le journalisme sportif, tu dois absolument te forger une culture sportive et suivre les dernières actualités. Pour t’y aider, nous te listons les 10 journalistes sportifs qu’il faut absolument suivre sur Twitter : 
– Pierre Ménès : 2,5  millions followers ; 
– Denis Brognart : 730 000 followers ;
– Hervé Mathoux : 644 000 followers ;
– Daniel Riolo : 581 000 followers ; 
– Alexandre Ruiz : 570 000 followers ; 
– Mohamed Bouhafsi : 533 000 followers ; 
– Nabil Djellit : 366 000 followers ; 
– Romain Molina : 333 000 followers ; 
– Vincent Duluc : 278 000 followers ; 
– Malika Menard : 277 000 followers.