Actus

Le métier de producteur de musique

Sommaire

Sommaire

En remplissant ce formulaire, j’accepte de recevoir la newsletter d’EtudesTech et je comprends que je peux me désabonner facilement à tout moment.

TAGS
Métier Producteur de Musique

Tu es passionné de musique et tu souhaites te spécialiser dans ce secteur après tes études ? Saches qu’il existe une multitude de métiers artistiques dans ce domaine, à commencer par le producteur de musique. Ce dernier joue un rôle fondamental dans la production d’œuvres musicales (chanson, bande-son, etc.). Études Créatives t’explique en quoi consiste ce métier, quelles sont ses missions et comment devenir producteur de musique une fois sur le marché de l’emploi. En plus de te préciser le salaire d’un producteur de musique, on te dresse le portrait des meilleurs producteurs de musique français.

Le métier de producteur de musique 

Passionné de musique, tu es aussi très créatif et à la fibre commerciale ? Le métier de producteur de musique est, sans aucun doute, fait pour toi. Ce dernier a pour mission d’identifier et mettre en lumière des artistes, tout en les accompagnant tout au long de leur carrière. Il est un véritable entrepreneur et joue un rôle clé dans le développement d’une carrière musicale d’un artiste. Ce chef d’orchestre va superviser l’ensemble de la production des musiques d’un chanteur et/ou musicien. 

Le producteur de musique n’est pas simplement celui qui va accompagner un artiste dans la finalisation de ses œuvres. Il va également gérer l’ensemble des aspects financiers, juridiques et commerciaux des projets artistiques. Bien souvent, ce professionnel gère sa propre société (label) ou travaille dans une maison de disques qui rassemble plusieurs producteurs de musique ainsi que d’autres artistes. Il peut également arriver qu’un producteur de musique travaille pour une salle de spectacle.

Il arrive également très souvent que des artistes (chanteur, DJ, musicien, etc.), joue aussi le rôle de producteur de musique. Cette casquette leur permet notamment de jouir d’une certaine liberté dans leur orientation artistique et dans les changements à apporter. 

Pour devenir producteur de musique, il ne suffit pas d’avoir la fibre artistique. Cette profession demande une certaine polyvalence et un esprit d’entrepreneur pour gérer au mieux un projet musical. Pour t’aider à y voir plus clair sur le quotidien de cet expert, on te présente ci-dessous les missions qu’il gère au quotidien. 

Les missions quotidiennes de ce professionnel 

Tu te demandes comment devenir producteur de musique ? Avant cela, il te faut bien comprendre en quoi consiste ce métier. De manière générale, il accompagne un artiste sur l’ensemble de son projet artistique et supervise tous les aspects annexes : finance, matériel, juridiction, imprévus, etc. Plus concrètement, le quotidien d’un producteur de musique est animé par différentes tâches qui nécessitent plus ou moins de temps et d’investissement. A noter que celles-ci ne dépendent pas de la taille du label dans lequel il est amené à travailler. 

Tout d’abord, le producteur de musique est chargé de sélectionner le projet musical à partir de maquettes pré-établies par un artiste et son équipe (musiciens, etc.). C’est également lui qui va constituer les équipes nécessaires au projet : personnel technique, administratif, artistique et bien d’autres. Car comme tu peux t’en douter, chaque projet musical est différent et nécessite des ressources matérielles, humaines et financières précises pour répondre aux besoins. 

Comme tu as pu le lire plus haut dans cet article, ce professionnel est également amené à gérer les aspects financiers d’un projet artistique. En d’autres termes, il prend en charge les frais de production. Pour cela, il définit un budget prévisionnel (apport, prêts bancaires, etc.) avant d’établir les contrats avec les partenaires concernés (convention, cession, etc.). Le financement de la production de singles, d’albums, de la communication ainsi que des tournées sont également des tâches qui lui sont confiées. 

En ce qui concerne la dimension artistique du métier de producteur de musique, elle consiste, tout d’abord, à identifier de nouveaux talents via des séquences d’écoute, sélectionner les morceaux à produire et superviser l’ensemble du travail des artistes durant les répétitions, les périodes de mixage, jusqu’aux enregistrements. Une fois le projet artistique finalisé, le producteur de musique se charge de promouvoir celui-ci auprès de distributeurs et du grand public.

Les compétences requises pour devenir producteur de musique

Comme bon nombre de métiers artistiques, il nécessite plusieurs compétences et une certaine polyvalence dans sa manière de travailler. Sans surprise, être passionné de musique est la première chose qui fera de toi un bon producteur de musique. Sans cela, tu risques de très vite te lasser en voyant s’enchaîner les artistes. Mais aimer la musique ne suffit pas. Il est primordial de se forger une culture musicale pour exercer ce métier. Quel que soit le style de musique dans lequel tu te spécialises (ou non), connaître les plus grands chanteurs de l’histoire de la musique, leur label et les éléments qui ont contribué à leur succès, te permettra de te démarquer. Être à l’affût des dernières tendances musicales et des nouveaux artistes est également un point à ne pas négliger.

D’un point de vue plus technique, le producteur de musique est un vrai manager et entrepreneur. Doté d’un sens inouï de la négociation, il sait parfaitement comment convaincre un distributeur de commercialiser un artiste (titres ou albums). Soucieux de susciter de l’émotion chez le plus grand nombre, le producteur de musique se caractérise également par un fort caractère et une certaine audace afin d’assumer à 100% ses dires et ses choix. Car, comme beaucoup de métiers, le risque 0 n’existe pas ! Manager dans l’âme, il sait comment motiver ses troupes, amener ses équipes vers une certaine cohésion, même en cas d’échec. 

Également, le producteur de musique dispose de connaissances en matière de juridiction puisqu’il est amené à rédiger, lui-même, un contrat de production. Des connaissances en finance et comptabilité sont aussi très appréciées pour gérer comme il se doit le budget alloué à un projet artistique. S’il fallait lister les qualités et compétences indispensables pour devenir producteur de musique, elles seraient :
– sensibilité artistique ;
– excellent relationnel ;
– bon négociateur ;
– entrepreneur dans l’âme. 

Producteur de musique et son salaire 

Maintenant que tu y vois plus clair sur le quotidien de ce professionnel, tu te demandes sûrement combien il gagne. Même s’il est compliqué de donner une fourchette précise, un producteur de musique touche un salaire de 3 000 € bruts par mois, en moyenne. Toutefois, sa rémunération se compose d’une variable en fonction des recettes réalisées sur un projet artistique. Autrement dit, un producteur de musique gagne en moyenne 3 000 € bruts par mois en début et milieu de carrière, sans prendre en compte les bénéfices réalisés en fonction du succès d’un projet musical. 

Cette fourchette salariale tend également à croître ou à régresser selon l’entreprise dans laquelle il travaille : collectivité territoriale, salle de spectacle, label privé, etc. Plus la notoriété d’un producteur de musique sera importante, plus son salaire sera conséquent. 

Comment devenir producteur de musique ? Les formations à suivre

Comme pour son salaire, il n’existe pas de formation type pour devenir producteur de musique. Et c’est tout ce qui fait la particularité de certains métiers artistiques comme chanteur, musicien et danseurs. Bien souvent, avoir un pied dans le domaine musical est un vrai plus pour s’orienter vers le métier de producteur de musique. Bénéficier d’un réseau de contacts dans ce milieu favorise également ses chances pour exercer ce métier.

Néanmoins, des formations voient le jour pour donner la chance à celles et ceux qui ne seraient pas issus du milieu artistique de devenir producteur de musique. De nombreux établissements de l’enseignement supérieur, public ou privé, disposent de cursus dans les métiers de l’image et du son. C’est le cas notamment de :
– École Supérieure de Réalisation Audiovisuelle (ESRA) ; 
– Institut Supérieur des techniques du Son (ISTS) ;
– École Nationale Supérieure des métiers de l’Image et du Son (FEMIS) ;
– École Nationale Supérieure Louis Lumière (ENSLL).

Plus concrètement, après le baccalauréat, il est tout à fait possible de suivre une formation dans le domaine musical. Par exemple, tu peux t’orienter vers un BTS audiovisuel avec option gestion de production (bac+2), d’une licence Techniques et activités de l’image et du son (bac+3) ou bien, d’une licence professionnelle culturelles et artistiques (bac+3). 

Pour devenir producteur de musique, tu peux également poursuivre tes études en suivant un master Musique et information musicale ou encore un master Management de la communication audiovisuelle. Une fois le master en poche, il peut être pertinent de suivre un MBA Management de la production musicale et développement d’artistes. Ce cursus me permettra de te spécialiser davantage vers le métier de producteur de musique. 

Producteur de musique français : portrait des plus grands 

Tu sais maintenant tout de ce métier ! Néanmoins, il reste un dernier petit point qui n’est pas à négliger. Comme on te le précise plus haut dans cet article, se forger une culture musicale est primordial pour percer dans ce secteur et être crédible. Pour cela, rien de tel que de connaître les plus grands producteurs de musique français. On te dresse donc le portrait de François Ravard, Philippe Zdar et Marc Zermati, chacun producteur de musique français de renommée nationale, voire internationale. 

François Ravard, producteur de musique du groupe Téléphone

Réputé pour avoir été le manager du mythique groupe de rock Téléphone, François Ravard est un producteur de musique français à succès, si bien qu’il est qualifié de “cinquième membre du groupe”. Durant sa carrière, François Ravard côtoie les plus grands pour développer sa vision du métier de producteur de musique : Jacques Wolfsohn ou encore Philippe Constantin. 

Après la séparation du groupe Téléphone en 1985, François Ravard rejoint Artmedia pendant un an et supervise les Rita Mitsoukos durant la sortie de leur deuxième album intitulé The No Comprendo. En 1987, le producteur de musique français crée sa propre société de production R.Films, et se consacre davantage au cinéma. Quelques années plus tard, en 2015, le groupe Téléphone se forme à nouveau sous le nom Insus. François Ravard produit alors leur tournée en 2016.

Portrait de Marc Zermati

Le producteur de musique français Marc Zermati est connu dans l’industrie musicale pour ses labels indépendants Underdog Records et Skydog. Fondateur de la boutique de disques Open Market, située rue des Lombards à Paris, Marc Zermati voue une passion pour le rock, mais élargit son champ d’activité à la soul, au jazz et au blues. 

Durant sa carrière, le producteur de musique français a notamment produit l’album Metallic K.O. du groupe The Stooge, mais aussi les albums de Johnny Thunders et Flamin’ Groovies. Entrepreneur dans l’âme, Marc Zermati lance le premier festival punk de Mont-de-Marsan, en 1976. L’année suivante, il organise la Nuit Punk au Palais des glaces avec, en tête d’affiche, The Police, Wayne County ou encore Generation X.

Philippe Zdar, membre de Cassius

Philippe Zdar compte parmi les meilleurs producteurs de musique français. En 1980, ce dernier monte à Paris et intègre le studio Marcadet en tant qu’ingénieur du son. Durant cette période, il travaille notamment avec le mythique Serge Gainsbourg. Si Philippe Zdar est connu en tant que producteur de musique français, c’est notamment pour le duo Cassius qu’il formait avec Hubert Blanc-Francard, fin des années 90. Ensemble, ils sortent trois albums : “1999” (la même année), « Au rêve » (2002) et « 15 Again » (2006). 

Au cours de sa carrière, Philippe Zdar a travaillé avec de nombreux artistes comme M, Franz Ferdinand, Cat Power ou encore Phoenix. Le producteur de musique français perdra la vie dans un tragique accident en 2019.

Décryptage

Tuto dessin pour devenir pro !

Maîtriser le dessin est un réel plus pour développer ton imagination, pouvoir concevoir des prototypes. Être un bon dessinateur ouvre des perspectives d’emploi intéressantes que

Lire plus >