Actus

“La mission de l’École Conte est de rendre l’excellence créative accessible à tous”, Olivier de Lagarde, président du Collège de Paris

Sommaire

Sommaire

En remplissant ce formulaire, j’accepte de recevoir la newsletter d’EtudesTech et je comprends que je peux me désabonner facilement à tout moment.

TAGS
Talking-creative-3

Tu souhaites t’orienter dans l’univers du design ? Pour t’aider à choisir la meilleure école créative, découvre le témoignage d’Olivier de Lagarde, président du Collège de Paris, le réseau d’écoles auquel appartient l’École Conte. Modalités d’admission, formations, méthodologie pédagogique, insertion professionnelle, etc. : découvre les spécificités de l’École Conte.

L’École Conte, une école de design reconnue

Comment présenter l’École Conte à ceux qui ne la connaissent pas ?
C’est une école de design créée en 1981 par Françoise Conte et qui appartient au Collège de Paris. Historiquement, elle est l’école de référence dans le design textile. Depuis une dizaine d’années, elle s’est élargie à des domaines connexes tels que la création de mode puisqu’elle a hérité de l’atelier mode Fleuri Delaporte, une école de dessin et de mode lancée en 1946 à Paris.

En constatant que le secteur du luxe avait besoin de s’enrichir de compétences créatives et de design, nous avons élargi notre offre de formation à ce domaine. Nous proposons par exemple des programmes en marketing de luxe, food & wine ou encore dans le tourisme de luxe. L’objectif étant d’offrir des programmes créatifs tournés vers l’emploi et des métiers concrets. Nous formons près de 300 étudiants chaque année.

Quelles formations proposez-vous ?
Conte est une école post-bac qui propose des formations de niveau bachelor (bac+3) et niveau MS (bac+5) inscrites au RNCP. Tous nos cursus sont proposés en alternance, en particulier sur les deux années de MS.

Côté bachelor, nous proposons les cursus suivants :

  • Design 360°
  • Design textile et mode
  • Stylisme de mode
  • Marketing du luxe

Nous dispensons 5 MS différents dans les domaines de spécialité suivants  :

  • Design digital
  • Scénographie et design d’environnement
  • Management du luxe et de la mode
  • Management de la gastronomie et de l’œnologie
  • Luxury & fashion management (en anglais)

Quels sont les grands principes pédagogiques de l’École Conte ?
Les cours créatifs sont au cœur de notre pédagogie. Ces derniers se déroulent en atelier. Nos étudiants sont supervisés par un enseignant expert qui veille à la bonne conduite des briefs. Ces derniers sont en majorité soumis à nos étudiants par des entreprises. Ils travaillent sur des projets individuels ou en groupe : le projet créatif imposé se réalise en groupe et le projet des étudiants en fin de bachelor est individuel.

Dans ces ateliers, nos élèves ont à leur disposition du matériel, du tissu, des outils et des matériaux pour mener à bien leurs travaux. Les étudiants en fin d’année de MS réalisent un projet créatif dans le cadre de la certification RNCP de niveau 7. 

Quelle est la place accordée à l’élaboration du projet professionnel ?

Notre objectif est d’affiner le projet professionnel des étudiants tout au long de leur parcours. Nous les invitons à s’ouvrir à plusieurs techniques, plusieurs univers afin d’affiner leur projet d’année en année. Mais la 1re année joue un rôle déterminant. En effet, malgré les spécialités dédiées au lycée, il n’existe que très peu de formations artistiques dans le secondaire et les élèves qui s’orientent dans ce secteur après le bac arrivent avec un certain manque de connaissances. Durant la 1re année à l’École Conte, ils découvrent et s’immergent dans cet univers de la création et commencent à identifier ce qui les attire le plus.  

Comment se déroule l’alternance dans vos formations ?
Le rythme d’alternance que nous proposons (2 jours à l’école et 3 jours en entreprise par semaine) a pour objectif de permettre à nos étudiants d’acquérir de l’expérience professionnelle en parallèle de leur formation créative, l’ADN de l’École Conte. De cette manière, nos étudiants bénéficient d’un cadre d’expression très ouvert grâce à la formation, mais aussi d’un ancrage fort dans le monde professionnel. Cela leur permet également de vivre au rythme de l’entreprise dans laquelle il travaille tout en suivant pas à pas leurs projets créatifs à l’École.

Comment intégrer les formations de l’École Conte 

Sur quels critères et selon quelles modalités les candidats sont-ils sélectionnés ?
Notre ambition est d’accompagner de vrais passionnés du design en les aidant à développer leur créativité et leurs compétences techniques dans ce domaine. Pour les formations créatives en design textile et en stylisme de mode, nous évaluons la qualité du portfolio des candidats pour nous rendre compte des compétences artistiques qu’ils ont acquises.

Concernant les formations en marketing du luxe et de la mode, celles-ci sont plus ouvertes à des candidats de tous horizons (université, filières commerciales, etc.). À celles et ceux qui souhaitent suivre une formation en design sans bagage artistique, nous proposons des systèmes de mise à niveau dès la première année. La mission de l’École Conte est de rendre l’excellence créative accessible à tous. Nous n’allons donc pas multiplier les barrières devant les candidats, mais plutôt les aider à intégrer la formation qu’ils ont choisie. Ce qui nous intéresse, c’est de comprendre le projet professionnel des candidats et d’évaluer si nos formations répondent à leurs besoins. 

Vous recrutez de nouveaux étudiants tout au long de l’année ?

Chaque semaine, en période d’admissions, nous organisons des sessions d’admissions ouvertes à tous. S’ensuit d’un entretien entre un conseiller de formation et le candidat pour évaluer sa motivation. Il faudra également compter entre 5 000€ et 10 000€ de frais de scolarité selon les formations, sachant que l’alternance permet à nos étudiants de s’exonérer de ces frais.

Stages et échanges académiques possibles à l’étranger 

Les étudiants de l’École Conte bénéficient-ils d’une forte exposition à l’international ?
Nous avons la chance d’avoir des promotions très internationales. Nous offrons également une certaine mobilité à l’étranger à nos étudiants grâce à un réseau de partenaires présents partout dans le monde. Notre système pédagogique est conçu de telle sorte que toute période passée à l’étranger a une validité équivalente au temps passé en France.

J’encourage tous les étudiants à exploiter les possibilités de mobilités internationales qui s’offrent à eux, y compris dans le cadre de stages, car cela leur permet de bénéficier d’une expérience professionnelle dans un environnement autre que la France.

En dehors des cours, organisez-vous des événements accessibles aux étudiants et sur quelles thématiques ?
Nous organisons de plus en plus de masterclass de professionnels. Nous mettons tout en œuvre pour faire intervenir des personnes qui vont présenter des applications et des concepts auxquels les étudiants n’auraient pas pensé d’eux-mêmes. Actuellement, nous collaborons avec d’autres établissements du Collège de Paris, notamment Digital Collège au sujet du métaverse et de la place stratégique qu’occupe le design dans ce nouveau concept. 

Comment vous assurez-vous de l’adéquation entre vos formations et le marché du travail ?
Nous organisons des conseils de perfectionnement qui réunissent de nombreux professionnels dans ce secteur. Cela nous permet d’actualiser en permanence le contenu de nos cursus par rapport aux attentes des entreprises actives sur le marché de l’emploi.

La présence de professionnels en activité qui participent à l’évaluation des projets de nos étudiants en fin d’année nous permet aussi de nous assurer que le travail est en phase avec les attentes et la réalité du marché.

Les interactions régulières entre l’École Conte et les autres écoles du Collège de Paris jouent également un rôle clé pour faire évoluer nos formations dans le sens de l’ouverture et de la transversalité.

L’insertion professionnelle des diplômés de l’École Conte 

Vos étudiants trouvent-ils du travail rapidement une fois diplômés ?
80% de nos étudiants qui valident leur MS signent un CDI dans les mois qui suivent. Bien souvent, ils travaillent en agence ou chez l’annonceur en tant que : 

  • designer textile ; 
  • chef de produit ;
  • directeur artistique junior ; 
  • designer créateur ;
  • chef de projet.

Nous avons également beaucoup d’étudiants qui lancent leur activité en tant que freelances. 

Pouvez-vous citer quelques exemples d’entreprises au sein desquels exercent vos diplômés ?
Pixar, Netflix, Ubisoft, Hermès, Christian Dior Couture sont quelques-unes des nombreuses marques et maisons connues internationalement au sein desquelles certains de nos diplômés sont en fonction, en France ou à l’étranger. Je peux vous citer les intitulés de quelques postes pour vous montrer la variété et la richesse des missions que chacun conduit aujourd’hui : “Lighting”, “Production designer”, “Senior texture artist”, “Game director”, “Studio manager”, “Designer horlogerie et accessoires”… 

Les métiers du design transformés par l’arrivée des NFT et du métaverse

Comment appréhendez-vous l’évolution des métiers créatifs et du design ?
Selon moi, les évolutions technologiques ne vont cesser d’engendrer des transformations dans ce secteur. Prenons par exemple le métaverse. De nouveaux enjeux vont arriver et nous devons nous préparer à former des professionnels hybrides capables de créer des environnements virtuels. Leurs compétences créatives et tech seront toutes sollicitées. 

La blockchain et les NFT sont déjà en train de changer la manière de défendre des créations, les valoriser et les monétiser. L’École Conte porte une attention toute particulière à ces phénomènes. Si bien que nous avons noué un partenariat avec Hippocampe, une startup spécialisée dans la protection intellectuelle via la blockchain. Nous offrons un compte Hippocampe à l’ensemble de nos étudiants afin qu’ils puissent protéger leurs créations via la blockchain.

Le design sera donc tout aussi important que la tech ?
Il le sera encore plus ! La charge technique tend à diminuer au profit de la charge de design. On le constate notamment avec l’arrivée du no code. La demande sur le marché du travail est en pleine mutation. Les entreprises recherchent des profils hybrides et créatifs qui s’adaptent facilement à des projets technologiques. 

salaire acteur
Salaire

Le salaire d’un acteur

Le salaire d’un acteur est réputé pour être très généreux, voire un peu trop. Toutefois, tous les comédiens ne profitent pas de ces rémunérations démesurées.

Lire plus >