Actus

Tout ce qu’il faut savoir sur le motion design

Sommaire

Sommaire

En remplissant ce formulaire, j’accepte de recevoir la newsletter d’EtudesTech et je comprends que je peux me désabonner facilement à tout moment.

TAGS
motion-design-etudes-creatives

Tu as sans doute déjà entendu parlé du motion design, mais sais-tu en quoi cela consiste concrètement ? Afin que tu y vois plus clair, nous allons voir ici ce qu’est le motion design, les différentes étapes pour le réaliser, les outils à maîtriser et les termes techniques qu’il faut impérativement connaître pour devenir un expert dans ce domaine.

Le motion design, sa définition et son origine

Le motion design est un concept assez récent qui permet de donner du mouvement aux schémas et aux images pour en faire une vidéo d’animation. Le concept de motion design voit le jour en 1940 grâce à l’arrivée du cinéma d’animation porté par les figires d’Oskar Fischinger et Norman McLaren. Il prend véritablement son essor au début des années 2000, période à laquelle la consommation de vidéos ne cesse de croître.

Le motion design vise à véhiculer un message précis de manière simple et dynamique. Aujourd’hui, il occupe une place importante dans notre quotidien, si bien qu’on le retrouve partout : dans les publicités, dans les clips musicaux, sur des affiches publicitaires ou encore dans des vidéos explicatives (tutoriels). Pour donner du mouvement à un visuel, le motion design allie animation 2D ou 3D, son, sous-titrage et effets spéciaux. 

Quelles sont les étapes pour créer une vidéo en motion design ?

Pour créer une vidéo en motion design, il est primordial de respecter une certaine méthodologie. Même si il peut y avoir certaines spécificités selon les méthodologies mises en place par les agences, celles-ci restent globalement similaires et intègrent  les étapes ci-dessous :

1. La mise en place du brief client ou le cadrage

Comme tout projet, la création d’une vidéo de motion design nécessite d’établir un certain cahier des charges qui prend en compte les besoins et contraintes techniques du client. Ce dernier va alors communiquer un brief à l’agence pour fixer le cadrage du projet. 

2. La rédaction du script

Une fois que l’agence a pris en considération le brief client, vient l’étape de la scénarisation. Considéré comme le squelette de la vidéo de motion design, la conception du script permet de lancer officiellement sa production. Jouant un rôle majeur sur la suite du projet, le script doit fixer un certain nombre d’éléments qui sont : le message véhiculé, le ton employé, la durée du motion design et le style d’animation choisi. 

3. L’élaboration du storyboard 

Tu le verras plus bas dans cet article, mais le storyboard est une étape cruciale dans la conception d’un motion design. C’est une version imagée du script qui va détailler les différentes séquences d’une vidéo de motion design. Sans le storyboard, il est impossible de passer à l’étape de l’animation.

4. Le maquettage

Une fois que le storyboard est étudié et validé par les équipes, ces dernières peuvent ensuite passer au maquettage. Cette étape permet de valider la réalisation des éléments graphiques dessinés dans le storyboard ainsi que tout l’aspect graphique du projet. 

5. L’animation de la vidéo de motion design

Dès lors que la maquette est validée, vient l’animation du motion design. Ici, toutes les images et éléments graphiques prennent vie afin d’apporter du mouvement au projet.

6. Le sound design

Une fois l’animation visuelle finalisée, il est maintenant temps de dynamiser la vidéo motion en apportant un univers sonore. Ainsi, de la musique, une voix-off et certains bruitages sont ajoutés au projet. Cela permet de capter davantage l’attention du spectateur. 

7. Le sous-titrage 

Aujourd’hui, la majorité des contenus publiés sur Internet, et sur Youtube en particulier, mais aussi sur les réseaux sociaux, incluent des sous-titres. Ces derniers visent parfois à remplacer le son d’une vidéo. Il est donc vivement conseillé de préparer une version avec sous-titrage. 

8. Le montage final

C’est l’ultime étape du processus de motion design : le montage final. Les dernières vérifications permettent de passer tout au peigne fin avant d’exporter la vidéo finale. Attention toutefois à bien encoder, c’est-à-dire à diminuer le poids du fichier en passant du format .mov à .mp4.

Pourquoi faire du motion design en entreprise ? 

Il existe mille et une raisons de créer des vidéos en motion design. Si tu as un doute, voici quelques raisons supplémentaires qui pourront te faire changer d’avis. 

La première n’est pas des moindres : le motion design permet d’être mieux référencé sur Google. Comment ? Grâce à YouTube ! En effet, la plateforme de vidéo est devenue elle-même un moteur de recherche à part entière. Ainsi, YouTube est lui-même très bien positionné sur Google où ce dernier affiche depuis peu des vidéos sous les premiers résultats de recherche.

Le motion designer permet également de faciliter la compréhension de notions complexes en les rendant davantage accessibles à tous. En utilisant à la fois la voix off pour encourager la compréhension orale d’une vidéo, le schéma pour illustrer des concepts en activant la mémoire visuelle et les techniques d’animation (travelling, zoom, etc.), le motion design va faciliter la compréhension de notions complexes en faisant appel à plusieurs sens. 

Le motion design aide à la “conversion”. Grâce aux dimensions graphiques et à la mise en avant du storytelling, le consommateur qui regarde une vidéo intégrant du motion design s’identifie plus facilement et est plus susceptible de convertir. De simple spectateur passif, il va passer à potentiel consommateur actif : réserver des cours de yoga si la vidéo présentait les bienfaits de cette pratique ; ouvrir un compte dans une nouvelle banque si elle parlait de solutions d’épargne, etc. 

Les logiciels à maîtriser pour faire du motion design 

Aujourd’hui, le motion design s’est imposé comme une réelle stratégie de communication digitale. De plus en plus d’entreprises adoptent ce type d’animation graphique afin de vulgariser l’information et de capter l’attention de leurs cibles. Toutefois, le motion design nécessite une certaine expertise dans sa réalisation. Voici quelques logiciels qu’il est important de connaître pour créer une vidéo motion design : 
– Adobe After Effect ;
– Adobe Premiere Pro ;
– Powtoon ;
– Cinéma 4D ;
– Wideo. 

Les termes à connaître 

Si le motion design permet de vulgariser bon nombre de notions complexes sous le format vidéo, tu dois toi même être familier d’un certain nombre de termes assez techniques au sujet de ce métier . Voici les notions que tu dois absolument connaître pour faire du motion design.

Le moodboard et sa définition 

C’est l’une des premières étapes dans la réalisation d’un projet créatif. Le moodboard consiste à identifier les principaux éléments graphiques et qui respectent les besoins du client. Dans le cadre d’une réalisation de vidéo, le moodboard doit également comprendre les éléments sonores tels que les musiques ou encore les voix off. 

Comment faire un storyboard ? 

Le storyboard, lui, vise à présenter de manière cohérente et synthétique les premiers éléments de mise en scène ainsi que leur enchaînement. Cela permet également de déterminer s’il est nécessaire d’ajouter des interactions ou autres éléments d’animations entre les différentes séquences. 

L’animation 2D 

C’est une technique d’animation qui permet de créer une œuvre dynamique en deux dimensions, notamment grâce à la succession d’images fixes. L’objectif étant de provoquer une impression de vie et de mouvement continu. L’animation en 2D peut être réalisée à l’ordinateur (via des logiciels), à la main (dessin) ou bien les deux à la fois. 

L’animatique 

C’est grâce à l’animatique que l’on va pouvoir synchroniser le storyboard sur la bande-dialogues. Cette technique cinématographique permet notamment de vérifier et valider le rythme et le minutage d’une vidéo. 

Les images de synthèse CGI (image de synthèse)

Appelée “computer-generated imagery” (CGI) en anglais, les images de synthèse regroupent l’ensemble des effets spéciaux créés à partir de programmes informatiques d’animation. Elles sont notamment utilisées pour les jeux vidéo ou encore les films d’animation.

Le flat design

C’est sans aucun doute le style illustratif le plus utilisé en motion design. Le flat design est un graphique design axée sur le minimalisme (2D). Autrement dit, certaines perspectives comme la brillance ou encore les reflets ne sont jamais représentés dans le flat design. 

La profondeur de champs

Pour réaliser une vidéo, il est important de connaître la profondeur de champs (PDC). Celle-ci n’est autre la distance visible par l’œil qui sépare les éléments les plus éloignés et les plus proches de chaque scène. 

Le rigging 

Le rigging est la technique cinématographique utilisée pour faire de l’animation 3D, notamment pour réaliser la structure osseuse d’un élément 3D. Le rigging est très utilisé dans le domaine du gaming et pour les films d’animation.

Le sound design 

Comme son nom l’indique, le sound design est le terme pour désigner la conception sonore dans une vidéo de motion design. Cette étape permet d’accorder les éléments sonores aux éléments visuels (mouvements, apparitions, etc.).

Quelles formations suivre pour se spécialiser dans le motion design ? 

Le motion design t’intéresse et tu souhaites travailler dans ce domaine ? Pour concrétiser ton projet professionnel, il te faudra suivre une formation dans le graphisme ou le design. 

Quelles formations bac+3 suivre pour devenir motion designer ?

Durant tes trois premières années d’études, tu apprendras ce qu’est le design dans sa globalité. Pour t’aiguiller dans tes recherches, voici quelques idées de formations que tu peux suivre après l’obtention du baccalauréat : 
– licence professionnelle métiers du design ; 
– BUT MMI (Métiers du Multimédia et de l’Internet) ; 
– licence professionnelle motion design ; 
– licence professionnelle mention métiers du design ; 
– licence arts plastiques parcours Design, arts, médias ; 
– licence arts, parcours « Design, Prospective et Société”.

Les formations bac+4 et bac+5 pour se spécialiser dans le motion design

Une fois que tu auras validé un de ces diplômes bac+3, tu pourras te spécialiser dans le motion design dès la 4e année de tes études. Voici quelques exemples de formations à suivre pour devenir motion designer : 
– formation bac+4 Graphiste motion designer (École Multimédia) ; 
– mastère Direction Artistique Digitale ; 
– DNSEP (Diplôme National Supérieur d’Expression Plastique) options communication, design) ; 
– master ou mastère motion design ; 
– mastère motion graphics design ; 
– mastère direction artistique numérique ; 
– master design parcours motion design et cinéma d’animation.

Zoom sur le métier de motion designer et son salaire 

Les missions du motion designer 

Comme tu peux t’en douter, le professionnel chargé de faire du motion design dans une vidéo n’est autre que le motion designer. À la fois directeur artistique, designer et graphiste, le motion designer a pour mission de produire des contenus animés en intégrant de l’animation 2D et 3D, des illustrations et d’autres éléments d’animations (son, sous-titrage, etc.). 

Pour mener à bien sa mission, le motion designer doit disposer de certaines compétences techniques. Dans un premier temps, il doit connaître parfaitement les notions principales de l’image animée, les tendances et leur évolution mais aussi avoir une très bonne culture de l’animation.Il doit également maîtriser sur le bout des doigts certains logiciels graphiques tels qu’Adobe Photoshop, Illustrator, Cinema 4D, Adobe Premiere Pro ou encore After Effects. 

En ce qui concerne son savoir-être, autrement dit, ses soft-skills, le motion design doit être créatif, curieux, doté d’une certaine aisance relationnelle, avoir un bon niveau d’anglais et être empathique afin de comprendre les attentes et les besoins de ses clients. 

Le salaire d’un motion designer en France 

En début de carrière, un motion designer qui travaille en France gagne entre 30 000€ et 35 000€ brut par an. Après quelques années d’expérience derrière lui (3 à 5 ans), il devient motion designer confirmé. Son salaire annuel oscille entre 35 000€ et 38 000€ brut. Une fois senior (plus de 5 ans d’expérience), ses prétentions salariales sont supérieures à 40 000€ brut par an. Bien souvent, un motion designer expérimenté évolue en tant que directeur artistique.