Actus

Le salaire d’un animateur 3D en 2022

Sommaire

Sommaire

En remplissant ce formulaire, j’accepte de recevoir la newsletter d’EtudesTech et je comprends que je peux me désabonner facilement à tout moment.

TAGS
Animateur 3D : salaire, études et missions

Tu es passionné d’animation 3D et tu souhaites en faire ton métier ? Alors il te faut connaître le salaire d’un animateur avant de te lancer ! Cette profession est un métier artistique qui attire plus de personnes que tu ne le penses. Entre création de personnages de jeux vidéo, architecture, etc., il existe bon nombre de possibilités pour participer à la création d’un jeu, d’un dessin animé ou d’un film d’animation. Pour avoir la représentation la plus réaliste possible, il faut faire des études dans une formation spécialisée. On te présente quel est le salaire d’un animateur 3D selon son expérience et son milieu.

Salaire animateur 3D : ce qu’il faut savoir sur ce métier avant de se lancer

Avant de te dire quel est le salaire d’un animateur 3D, tu dois comprendre en quoi consiste concrètement ce métier. Si la plupart des gens ont déjà joué à un jeu vidéo ou regardé un film d’animation, mais peu savent vraiment comment ils sont faits. L’animateur 3D est celui qui va créer les images de synthèse d’un jeu vidéo. Plus précisément, c’est à lui que revient de donner vie aux personnages ou des objets, de créer l’animation, de les mettre en mouvement (geste, allure, etc.). Surtout : de le faire de la manière la plus réaliste possible. 

Mais en quelles sont les tâches et les missions de ce métier de la tech ? L’animateur 3D, professionnel de l’image de synthèse, permet à un personnage d’avoir l’air triste ou à un cheval de galoper en fonction des objectifs de la direction artistique et en restant fidèle au gameplay. Entouré d’une équipe créative, il peut intervenir à plusieurs niveaux, souvent après le modeleur. Il réalise plusieurs actions puisqu’il analyse le concept visuel, le recrée en trois dimensions pour le rendre “vivant” et ajuste ses réalisations en fonction des retours et des tests. Tout ce qu’il fait est guidé par l’objectif d’avoir une image la plus cohérente et réaliste possible.

Le salaire variable de l’animateur 3D

En Europe et dans le monde, la France est reconnue comme faisant partie des leaders du secteur car elle dispose d’une filière d’animation solide. Il est possible de travailler en étant salarié dans une entreprise mais aussi en indépendant ou même en intermittent du spectacle. Le salaire débutant pour un animateur 3D en France est estimé entre 1 800 € et 2 200 € brut par mois. Pour les animateurs confirmés, la somme est en moyenne de 4 166 € brut par mois. Il faut cependant noter que les salaires en région parisienne peuvent être plus élevés, de même pour les free-lance qui négocient mission par mission. A l’étranger, les salaires sont aussi plus élevés. Au Canada, le salaire moyen d’un animateur 3D est de plus de 60 000$ par an et à San Francisco, cette moyenne grimpe à 75 000$ par an.

La carrière dans l’animation 3D

Les compétences d’un animateur 3D reposent sur plusieurs choses. Il y a à la fois des aspects techniques, informatiques et artistiques. L’animateur, en raison de ses missions variées, possède plusieurs compétences sur le dessin traditionnel, le scripting, l’architecture, l’anatomie, la culture de son milieu (cinéma, animation, jeu vidéo, art) mais aussi les logiciels d’animation (Character Studio par exemple) ou 2D/3D (3ds max, Maya, etc.). L’animateur 3D, puisqu’il est entouré d’une équipe avec laquelle il travaille au quotidien, doit avoir des qualités humaines pour faciliter l’échange. Il doit être à l’écoute des demandes et des recommandations, minutieux et appliqué dans son travail. Il est aussi important qu’il puisse travailler en équipe mais aussi en autonomie.

Un animateur 3D peut se focaliser sur une spécialité comme le cinéma d’animation, le dessin animé ou les jeux vidéo. Celle-ci peut choisir de se consacrer à des tâches de plus en plus pointues. En plus de simplement animer des design déjà existants il est possible, par exemple, de retoucher des animations créées par d’autres animateurs. Cela lui permet d’avoir plus de responsabilités et d’agir dans l’évaluation et la faisabilité d’un projet. 

Les formations pour devenir animateur 3D

Pour devenir animateur 3D, la passion ne suffit pas et un niveau d’étude minimum est souvent requis. En effet, travailler pour un studio signifie être apte à répondre à son exigence et opérationnel très rapidement. Le socle de connaissances demandé doit dans un premier temps être acquis en commençant par l’acquisition d’un bac qui peut être technologique ou général avec par exemple une spécialité arts. Ensuite, il faut faire une formation spécialisée dans les métiers de l’informatique ou du jeu vidéo qui permet d’approfondir les techniques d’animation et le game art avec un focus sur le management et la conduite de projet. Depuis quelques années, les formations dans le numérique ne manquent pas et les possibilités sont donc nombreuses. Avec un Bachelor en 3 ans ou un Master en 5 ans, il est possible de faire l’animation. Au niveau bac +2, il existe le DMA cinéma d’animation qui se fait au sein d’une école en deux ans.

Au niveau bac +3, il y a plusieurs option pour obtenir un diplôme :

  • BUT informatique option imagerie numérique 
  • BUT MMI – métiers du multimédia et de l’internet 
  • Licence professionnelle techniques du son et de l’image
  • DN Made mentions : numérique, animation 
  • Diplôme Ina motion designer
  • Diplôme d’écoles spécialisées en jeu vidéo (bachelor, titres, certificats) :

En plus des formations, il existe aussi des écoles spécialisées dans l’animation ou les jeux vidéo. La plupart des écoles sont privées et payantes à hauteur de 5 000 € à 8 000 € par an à l’exception de l’Enjmin-Cnam. Le Syndicat National du Jeu Vidéo a créé un label des écoles du jeu vidéo qui regroupe aujourd’hui une dizaine d’écoles. 

  • Enjmin-Cnam (École nationale du jeu et des médias interactifs numériques du CNAM) à Angoulême,
  • Supinfogame/Rubika à Valenciennes, 
  • Isart Digital à Paris, 
  • IIM (Institut de l’internet et du multimédia) à Paris la Défense, 
  • Bellecour à Lyon, 
  • Ican à Paris, 
  • LISAA à Paris
  • Aries
  • CEPE IAE Poitiers
  • Créajeux
  • ESGI
  • L3Di
  • Pole 3D
  • Créapole 

Enfin, pour obtenir un niveau bac + 5, il est possible de préparer un :

  • Diplôme d’école d’art et de graphisme : Beaux-arts, Gobelins, Ensad
  • Diplôme d’école de cinéma : Fémis, ENSLL, Esra,
  • Diplôme d’écoles spécialisées : Dessinateur praticien (Emile Cohl), Design manager/Videogame director/Digital director (Supinfogame), mastères jeu video/animation 3D-FX (Isart Digital), IIM, concepteur créateur de contenu multimédia (Creapole) ou un
  • Master pro spécialité jeux et médias interactifs numériques.