Actus

Le salaire d’un pâtissier en France

Sommaire

Sommaire

En remplissant ce formulaire, j’accepte de recevoir la newsletter d’EtudesTech et je comprends que je peux me désabonner facilement à tout moment.

TAGS
salaire pâtissier france 2022

Tu es passionné de pâtisserie et tu voudrais en faire ton métier ? Découvre les dessous de cette profession mêlant créativité et gastronomie. Missions, compétences et connaissances, on t’explique tout ce qu’il faut savoir avant de te lancer. Quel est le salaire d’un pâtissier en 2022 ? Salaire boulanger pâtissier, salaire chef pâtissier… Études Créatives décortique pour toi le métier de pâtissier et son salaire selon ses spécialités et son statut (auto-entrepreneur, apprenti pâtissier).

Le métier de pâtissier et en quoi il consiste 

Tu rêves de travailler dans la pâtisserie, mais avant de te lancer, tu aimerais en savoir plus sur ce métier créatif. En quoi consiste-t-il exactement ? Faut-il obligatoirement passer par la case apprenti pâtissier ? Comment devenir pâtissier rapidement ? Quel salaire touche un pâtissier ? Ce sont sûrement des questions que tu te poses et auxquelles nous allons répondre dans cet article. Mais avant de détailler le salaire d’un pâtissier, nous allons t’expliquer ce qu’est être pâtissier concrètement.

Le pâtissier est une profession mêlant la créativité à l’alimentation. Ce dernier va confectionner des produits sucrés tels que des pâtisseries, des biscuits ou encore des gâteaux. Spécialisé dans l’art culinaire, le pâtissier va réaliser toutes les étapes de production d’un produit, de sa fabrication à la décoration, en passant par la cuisson. Doté d’une créativité sans limite, le pâtissier est plus ou moins libre de l’appliquer : soit il doit minutieusement suivre une recette, soit il peut apporter sa petite touche personnelle pour rendre son gâteau, ou autre produit, unique. Dans le cas où un pâtissier étend son activité au service traiteur, il a la possibilité de fabriquer des produits salés (pizzas, quiches, viennoiseries salées, etc.).

Pour fidéliser sa clientèle et se démarquer de la concurrence, le pâtissier doit impérativement proposer des produits de qualité. Cela passe notamment par la connaissance des ingrédients de base et de leur utilisation. 

Tu le sais peut-être déjà, le métier de pâtissier est fortement réputé pour ses horaires de travail décalés. En effet, ce professionnel va généralement commencer sa journée très tôt le matin, aux alentours de 4h ou 5h. L’objectif étant de préparer en amont ses produits afin que ces derniers puissent être vendus dès l’ouverture de la boutique. Bien souvent, le pâtissier finit sa journée en début d’après-midi. Toutefois, ce n’est pas le cas de toutes les pâtisseries et boulangeries-pâtisseries. Dans les régions à forte affluence, ces établissements sont souvent ouverts toute la journée, 7j/7. Bien sûr, les horaires de travail d’un pâtissier varient selon les périodes de l’année et en fonction (Noël, Pâques, etc.) de l’effectif dont dispose une pâtisserie. 

Le pâtissier doit également se tenir informé de l’évolution des techniques de production afin d’adapter son travail aux tendances actuelles. Pour cela, il doit bien connaître les techniques de cuisson, les appareils ainsi que les différents types de cuisine. Cette profession nécessite de la technicité et un savoir-faire exemplaire. 

Si tu es créatif et que tu adores cuisiner, le métier de pâtissier est sans doute fait pour toi. Et pour t’aider dans ta réflexion, il faut connaître les avantages et les inconvénients de cette profession. Concernant les plus, il faut savoir que le salaire d’un pâtissier est intéressant dès le départ. En effet, ce secteur d’activité reste encore très demandé et recrute sans cesse. De plus, devenir pâtissier permet d’exercer une activité professionnelle variée et créative. À l’inverse, il faut savoir que c’est un métier qui nécessite un certain investissement. Les horaires et journées de travail sont décalés, si bien qu’il peut arriver de travailler les jours fériés, voire le week-end. Dans ce cas, un salarié ou un apprenti pâtissier dispose de deux jours de congés par semaine, tandis qu’un pâtissier indépendant se garde un jour de repos par semaine. 

Autre point important, le pâtissier ne travaille pas toujours dans une pâtisserie. Bien souvent, il exerce son activité dans une boulangerie, chez un traiteur, dans une grande surface, dans un hôtel ou encore un restaurant. 

Pâtissier salaire : une rémunération à la hauteur de ses missions 

Avant de te détailler le salaire pâtissier, tu dois avoir en tête l’ensemble des tâches qui lui sont confiées. Si sa principale mission consiste à fabriquer l’ensemble des desserts et autres produits proposés par l’établissement dans lequel il travaille, son travail ne se limite pas à cela. Afin que tu y voies plus clair sur les missions quotidiennes d’un apprenti pâtissier et d’un pâtissier salarié, nous te les avons listées ci-dessous :
– confectionner des pâtisseries et autres produits (viennoiseries, sucreries, etc.) destinés à la vente ; 
– respecter l’ensemble des objectifs de production journaliers ;
– respecter à la lettre les règles de sécurité et d’hygiène imposées ;
– veiller au stockage des matières premières en communiquant avec les fournisseurs de la structure ;
– gérer les commandes spéciales (gâteau d’anniversaire, de mariage, etc.) ;
– faire preuve d’innovation et concevoir de nouveaux produits ;
– entretenir les locaux et le matériel utilisé. 

Les acquis indispensables pour devenir pâtissier 

Maintenant que tu en sais plus sur le métier de pâtissier et sur ce qu’il effectue au quotidien, tu dois avoir une vision globale des conditions pour devenir un pâtissier hors pair. En plus d’avoir une réelle passion pour la pâtisserie, il est indispensable d’avoir une bonne culture dans ce secteur. Cela passe par connaître sur le bout des doigts toutes les pâtisseries, viennoiseries et autres, ainsi que leur recette, mais aussi les techniques de cuisine et les nouvelles tendances. 

De bonnes connaissances en gestion et en comptabilité sont également demandées dans le cas où tu souhaiterais devenir pâtissier indépendant. Maîtriser à la perfection la chaîne du froid est primordial pour assurer la sécurité des consommateurs. Avoir un bon relationnel, être investi, rigoureux, minutieux et créatif sont des qualités fortement appréciées chez un pâtissier. 

Le salaire d’un pâtissier en France 

Tu te demandes maintenant quel est le salaire moyen d’un pâtissier ? Tu dois savoir que ce professionnel est rémunéré très tôt, dès lors qu’il est apprenti pâtissier. En moyenne, le salaire pâtissier oscille entre 1 800 € et 2 500 €  bruts par mois, soit de 21 000 € jusqu’à 30 000 € par an pour les plus expérimentés. Cette fourchette varie notamment en fonction du niveau d’études, du niveau d’expérience du principal concerné, mais aussi de l’employeur. Quel que soit le niveau dont dispose un pâtissier, ses revenus doivent impérativement obéir à la Convention Collective Nationale de la Pâtisserie. Celle-ci va fixer les montants minimum des salaires de l’ensemble des salariés chargés de l’encadrement, du service, de la vente et de la fabrication des pâtisseries. 

En début de carrière, un pâtissier touche un salaire d’environ 1 555 € bruts par mois, et peut monter jusqu’à 1 800 € bruts mensuels. Si un apprenti pâtissier est actuellement en CAP, son salaire sera de 1 603 € bruts par mois, soit le SMIC. 

C’est seulement après plusieurs années d’expérience (entre 3 et 5 ans) que le salaire moyen d’un pâtissier atteint les 2 000 € bruts par mois. Plus un professionnel de la pâtisserie gagnera en compétence, plus sa rémunération sera attractive, si bien qu’un pâtissier peut devenir chef pâtissier. En ce qui concerne la catégorie des pâtissiers les plus renommés, leur salaire va bien au-delà de ces moyennes et peut atteindre 10 000 € bruts par mois.

Après avoir fini tes études, il est tout à fait possible de te lancer à ton compte en tant que pâtissier. Néanmoins, nous te conseillons de bien te renseigner sur les modalités avant de te lancer dans le grand bain. Si le statut d’auto-entrepreneur impose une limite de revenus annuels à hauteur de 70 000 € hors taxes, un pâtissier auto-entrepreneur gagne entre 1 500 € et  3 500 € bruts par mois. Cette fourchette peut te paraître large puisqu’elle dépend surtout du succès commercial du professionnel. 

Salaire pâtissier et ses variantes par spécialisation

Si un pâtissier gagne un salaire différent selon son lieu d’activité (boulangerie, restaurant gastronomique, grande surface, etc.), ce n’est pas le seul critère qui influence fortement sa rémunération. Comme beaucoup de métiers, plus un professionnel se spécialise dans un domaine, plus son salaire est attractif. Le pâtissier n’échappe pas à la règle puisque le salaire d’un boulanger pâtissier n’équivaut pas au salaire d’un chef pâtissier. Afin que tu y voies plus clair, nous te détaillons ci-dessous les fourchettes salariales des spécialités de ce métier créatif. 

Le salaire boulanger pâtissier 

Tu es apprenti pâtissier et tu souhaites te spécialiser en tant que boulanger pâtissier ? Sache que c’est une excellente idée pour faire tes premiers pas dans la vie active en tant que professionnel de la pâtisserie. Hormis le fait que tes responsabilités vont croître et que la charge de travail sera plus ou moins importante par rapport à ton statut d’apprenti, tu n’es pas sans savoir que la rémunération est plus importante. Ainsi, le salaire d’un boulanger pâtissier est compris entre 2 050 € et 2 250 € bruts par mois. Celle-ci équivaut à peu de choses près à ce que gagne un pâtissier-chocolatier. 

Là encore, plus tu acquerras de l’expérience en tant que boulanger pâtissier, plus ton salaire annuel augmentera. Après quelques années d’expérience, celui-ci peut atteindre jusqu’à 3 000 € bruts par mois. 

Sans oublier que ton niveau d’études est également un point à prendre en compte. Être titulaire d’un CAP pâtisserie ou d’un tout autre diplôme dans ce secteur te permettra de bénéficier d’un salaire plus attractif. Tu as obtenu un CAP pâtisserie ? Ton salaire tournera autour de 1 600 € bruts par mois. Pour en savoir plus, n’hésitez pas à consulter la convention collective Boulangerie-Pâtisserie qui doit respecter tout salaire d’un pâtissier. Dans le cas où un boulanger pâtissier ne justifierait d’aucun diplôme, son salaire mensuel serait d’environ 1 550 € bruts. 

Salaire chef pâtissier : une rémunération plus élevée 

Tu vises le métier de chef pâtissier ? Sache que cette spécialisation est l’une des plus prestigieuses dans le secteur de la pâtisserie. Pour te donner un ordre d’idée, le salaire d’un chef pâtissier est d’en moyenne 2 300 € bruts par mois. Ce professionnel se démarque d’un pâtissier par le fait de disposer d’un certain leadership ainsi que d’importantes compétences en management, en commercial et en gestion. C’est donc cette différenciation qui va jouer entre la rémunération que perçoit un pâtissier et le salaire d’un chef pâtissier. 

Devenir pâtissier : les formations à privilégier 

Comme tu as pu le lire plus haut dans cet article, le niveau de formation joue un rôle déterminant sur le salaire d’un pâtissier. Si tu souhaites devenir pâtissier, tu as tout intérêt à suivre une formation dans ce secteur afin d’acquérir de l’expérience professionnelle et de justifier d’un diplôme reconnu par la profession une fois sur le marché de l’emploi. 

Si tu as déjà recherché les formations proposées dans le secteur de la pâtisserie, tu as dû constater par toi-même que celles-ci sont très nombreuses. Néanmoins, certaines se démarquent par leur accessibilité ainsi que l’insertion professionnelle qu’elle offre. À titre d’exemple, il est fortement conseillé de passer par l’étape d’apprenti pâtissier en suivant un CAP pâtisserie. Cette formation est accessible après avoir obtenu le brevet des collèges, mais aussi en post-bac, notamment après un baccalauréat technologique ou professionnel. Des formations en pâtisserie sont également proposées par Pôle Emploi.  

Pour t’aider à devenir pâtissier rapidement, voici un large panel de formations proposées dans ce secteur : 
– CAP pâtissier ;
– CAP chocolatier-confiseur ;
– BEP Alimentation option Boulangerie/Pâtisserie ; 
– BTM (brevet technique des métiers) pâtisserie (bac+2) ; 
– BTM pâtissier confiseur glacier traiteur ;
– bachelor pâtisserie et management international ;
– bachelor arts culinaires. 


Sache que tu as également la possibilité de suivre une Mention Complémentaire (MC) afin de compléter ton niveau de formation. Cette option te permet d’élargir tes connaissances et compétences dans le domaine de la pâtisserie. Pour suivre un MC, il faut, généralement, avoir entre 16 et 25 ans et être diplômé d’un CAP ou d’un BEP en pâtisserie. Voici les différents MC existants :
– MC pâtisserie boulangère ;
– MC boulangerie spécialisée ;
– MC cuisinier en dessert de restaurant.